Changer de cap

Pistes d’actions

porteuses d’alternatives

Actualité

Ressources

Séminaire de changer de cap

du 28 au 31 Octobre Mulhouse

Le séminaire d’automne du Collectif « Changer de cap » aura lieu cette année à Mulhouse, en partenariat avec la Maison de  la Citoyenneté  Mondiale,

du jeudi 28 octobre au soir au dimanche 31 octobre à 14 heures

au restaurant solidaire la Table de la Fonderie 54 rue de Soultz

Il se déroulera dans une situation particulière, marquée par une crise sanitaire exceptionnelle, une accélération des catastrophes climatiques et une explosion de la précarité. Loin d’apporter des solutions le gouvernement durcit ses politiques et bascule vers un régime autoritaire.

Contre une société inégalitaire, numérisée, surveillée, sans-droits, normée et triste, ce séminaire d’automne a pour but de nous retrouver, de nous donner de l’espoir et des perspectives et de montrer, malgre les dégâts des politiques au service du capitalisme mondialisé, qu’un monde fraternel est déjà, pour une part, une réalité.

Tu trouveras ici les objectifs et le programme de ce séminaire

Merci de remplir le bulletin d’inscription ci-joint,  si possible par retour de courrier avec les précisions concernant les repas et tes souhaits en matière d’hébergement, pour que nous puissions nous organiser en conséquence.

Chacun peut ajuster le montant de sa participation selon ses moyens, les montants indiqués, qui reflètent les coûts réels, sont indicatifs.

Nous nous réjouissons de cette occasion de nous revoir, d’échanger, de débattre de questions de fond ou d’actualité, en commun avec les militants de la région de Mulhouse.

Solidairement

Pour l’équipe d’organisation

Hocine Taferrant, Laurent Klajnbaum et Didier Minot

19 septembre 2021

Edito

Contre une société  surveillée, triste et sans droits, multiplions les îlots de coopération, d’entraide et de fraternité

Cet été a marqué par plusieurs événements qui nous situent au cœur de crises majeures : L’accélération du changement climatique, le durcissement de la fuite en avant sanitaire, marqué par l’obligation du passe sanitaire, la poursuite de la crise sociale, qui se traduit par le basculement dans la précarité et la misère de toute une partie de la population, la détresse psychique et les violences.

Derrière les choix et le style de gouvernement thatchérien du Chef de  l’État il s’agit d’imposer ce qu’on peut résumer par le sigle NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives), qui est présenté depuis 20 ans comme la clé de la compétitivité économique.

Une bataille culturelle est engagée pour faire prévaloir une autre conception du monde et des rapports humains. Contre une société numérisée, surveillée, sans-droits, normée et triste, où les relations humaines n’ont plus leur place, multiplions les  ilots de coopération, d’entraide et de fraternité. Ceux-ci sont essentiels pour mener à bien la reconstruction écologique, et retrouver le chemin de la justice sociale, et d’un monde où chacun a sa place et sa dignité.

Ce à quoi nous allons essayer de travailler cette année, en continuant à faire connaître les centaines d’actions porteuses d’alternatives qui montrent qu’un monde fraternel est déjà une réalité, et lors de notre séminaire du Collectif auquel nous vous invitons tous à participer.

Lire la totalité de l’édito

Justice sociale et fiscale, égalité

Plan d’urgence pour les précaires

Garantir un emploi à tous, revoir la hiérarchie des métiers

Egalité entre les femmes et les hommes

Écarts de salaires, fiscalité des entreprises, taxation des patrimoines

une nouvelle politique migratoire

Contrôler le crédit, la dette, l’investissement

Création monétaire par la BCE ou souveraineté monétaire ?

Mettre le crédit au service de la reconstruction écologique

remettre en cause le libre-échange

Restaurer les équilibres écologiques

Sortir du productivisme, réorienter l’économie vers les Communs

Rendre les entreprises responsables des conséquences de leur action

Une planification écologique, sociale, démocratique

Relocaliser, reconquérir l’autonomie

Un aménagement du territoire équilibré, un urbanisme en archipel

Développer l’agriculture paysanne, une alimentation de qualité pour tou.tes

Refonder la démocratie, transformer les institutions

Une constituante pour une VIe République

Développer la démocratie directe

Reconstruire un État régulateur et opérateur

Repenser la décentralisation et la déconcentration

Restaurer l’état de droit, y compris numérique

Libérer la culture et les médias des puissances d’argent

Reconstruire les services publics comme des Communs

Reconstruire les services publics et la fonction publique

Une éducation émancipatrice à tous les âges de la vie

Faire de la recherche publique une priorité

Reconstruire la santé comme un Commun

une sécurité sociale pour le XXIe siècle

Principes et valeurs d’une société solidaire et émancipatrice

Partage et responsabilité dans l’organisation collective

Restaurer la confiance, l’honnêteté et la dignité

Sobriété, autonomie, nouvel art de vivre

Un autre rapport à la nature et au vivant

Agir au niveau européen et mondial

Dès maintenant, amorcer une rupture avec la ligne ordolibérale

Reconstruire une Europe solidaire et responsable

Un nouvel ordre mondial, des droits humains universels

Des communs mondiaux pour répondre aux enjeux climatiques et sociaux

Refonder l’ONU et la doter de moyens d’agir

Contenu de va-et-vient