Débats, rencontres, ateliers

 

 

Les GJ de Mirepoix font des conserves

Tous les lundis, des invendus à la fin du marché sont récupérés pour les redistribuer gratuitement à qui veut. Deux gilets jaunes cuisinent ce qui reste, font des conserves et une fois par mois nous faisons une journée du don.

Avec ces actions, nous revenons à une solidarité à travers des dons en tout genre : partage et échange des idées, des savoirs, des astuces, des savoirs-faire et de produits.

A Mirepoix, une équipe active de gilets jaunes se réunit chaque samedi sur le coté du rond-point et organise des rencontres, des discussions, accueille les paroles.  Le but est d’apprendre à se reconnecter localement . Des échanges sont déjà en place avec un groupe de Foix.

PHOTO La Dépêche

09500. MIREPOIX ; 2020

LE FOYER RURAL DE GRAND SECTEUR CLUNISOIS

Le  Foyer Rural de Grand Secteur (FRGS) regroupe 40 foyers et associations.

Depuis 51 ans, le FRGS propose  à de nouveaux membres, de nouvelles associations de participer à la construction de projets éducatifs et culturels, d’organiser des temps de débats et d’expression, de mutualiser des moyens avec le associations du secteur, de bénéficier de nos supports de communication, de diffuser leurs informations grâce à un réseau implanté dans le territoire, pour le plaisir d’être ensemble.

Le mouvement des universités rurales représente pour beaucoup de militants des foyers ruraux une formidable aventure humaine ; il a permis à des femmes et à des hommes de se réapproprier leur identité, de se lever, de prendre la parole. Souvernt,  représentation du milieu rural relève de l’ordre de l’utopie, notamment au niveau de l’éducation, car le milieu rural apparaît comme un lieu éducatif en lui même qui n’a pas livré toutes ses possibilités.

Lieu d’éducation, de recherche, d’expérimentation, d’expression, c’est sans aucun doute dans cette dimension que l’Université Rurale du Clunisois s’est inscrite dès sa fondation. Née du concept d’université rurale promu par la fédération nationale des foyers ruraux en 1974,  l’URC s’est mise en place sur le territoire clunisois pour :

  • Favoriser les débats citoyens autour des problèmes de société et de la réalité des territoires ruraux.
  • Sensibiliser les habitants aux problèmes d’exclusions et d’égalité des chances.
  • Libérer la parole des femmes et des hommes.
  • Former les responsables associatifs.
  • Initier des projets par une approche participative.

Ces objectifs se sont concrétisés toutes ces années par la programmation annuelle de débats, rencontres, cafés citoyens

 Les approches pédagogiques ont été multiples (groupes de travail, conférences, spectacles débats, projections, témoignages, voyages d’études…) sans oublier le bus citoyen nomade «  chez Marguerite », symbole de la ruralité et de la diversité !

Voir le site  

71250. CLUNY. ;  2020 

LA MAISON DES THERMOPYLES   à Paris 

 une pension de famille de quartier liée à ses voisins d ‘urbanisme et démocratie

 L’association Pension de famille les thermopyles a pu ouvrir grâce au soutien des habitants et des mairies de Paris et du 14ème , du Conseil de quartier Pernety ainsi que de nombreuses associations de quartier.

Cette pension de famille propose un logement durable aux personnes n’ayant pas accès à un logement autonome classique ;  elle offre, en lien avec les habitants et les associations du quartier, un cadre chaleureux et convivial ; Y vivent des personnes adultes, seules ou en couple, aux parcours de vie variés, de tous âges, en situation de précarité.  Diverses activités collectives (repas, jardinage, karaoké, soirées conviviales, débats, séjours de vacances…) permettent de tisser du lien avec les voisins.

Parmi les activités de  2019 :

 Des animations collectives : réunion sur les addictions, atelier arts plastiques , atelier jardin (avec l’association Chifoumi. ), atelier cuisine (bimensuel) ; ateliers communs avec la pension de famille  de la Gaité.

– Plusieurs grands repas organisés, dont un en commun avec la pension de famille d’Alfortville 

– Liens créés avec les autres pensions de famille de Paris (ou proche banlieue)

– les ateliers de théâtre, de cinéma, de peinture, les expositions des œuvres de résidents artistes, et les visites d’expositions, et la rédaction d’un sympathique bulletin trimestriel

Diverses activités collectives (repas , jardinage, débats … ) permettent de tisser du lien avec les voisins.

Un couple d’hôtes gère la Maison des Thermopyles au quotidien : ils se répartissent les missions liées.  à l’accueil et l’accompagnement des résidents ainsi qu’à la coordination de la vie collective  avec le   quartier. L’organisation de la semaine, des repas, des activités, des sorties, représente l’aspect le plus visible du travail des hôtes. C’est un rôle indispensable qui structure le temps, définit les attentes, et permet d’avoir des indications quant à la participation des résidents.L’accompagnement individuel que les hôtes apportent dans les démarches se décline sur des registres très variés, tels que la santé, le social, l’administratif, les loisirs, la vie quotidienne… Le rôle de l’hôte dans cet accompagnement est de compenser le manque d’autonomie du résident. En tant que salariés de l’association gestionnaire des pensions de famille, les hôtes sont aussi les garants du bon fonctionnement de la structure eu égard aux règles qui la régissent. À ce titre, ils doivent exercer l’autorité pour faire respecter les règles de la vie collective ainsi que la sécurité et la tranquillité de chaque résident dans son logement.

Les résidents participent aux tâches, comme ils le feraient chez eux, avec leur créativité : cuisine, couture, bricolage, rénovation, jardinage, entretien etc..  Mais « La Pension de famille »  n’est pas un lieu de travail ordinaire comme un bureau, un atelier, une entreprise. Elle réclame d’une certaine façon que les hôtes habitent le lieu, non pas pour y résider, mais dans le sens de se l’approprier, de le marquer plus ou moins de l’empreinte de leur subjectivité, par la contribution à la création d’un climat, d’une ambiance, qui témoignent que la Pension de famille n’est pas seulement un espace fonctionnel. »

La Maison des Thermopyles participe tous les ans au repas de quartier de la rue des Thermopyles et aux 4 fêtes organisées par Urbanisme et démocratie.

75014. PARIS. ; 2020

Le café des idées d’Ivry : des débats philosophiques  spontanés et animés

Le café des idées d’Ivry est un rendez vous régulier à thème qui rassemble de 50 à 100 personnes dont une trentaine de fidèles tous les 2 mois en proche banlieue parisienne, habitants d’Ivry surtout. 2 ou 3 animateurs d’avis toujours différents introduisent en dialogue et relancent le sujet ; les sujets abordés sont choisis exprès à distance des questions d’actualité : chaque fois pour la fois suivante par vote des présents ; jusqu’à présent, le café des idées a bien fonctionné sans structure formalisée. Il y a une certaine organisation qui tente d’assurer une progression dans la discussion en laissant la place à la spontanéité. Ce déroulement laisse une place principale à la parole spontanée, mais une place est ménagée aussi pour le partage des connaissances.

Lire la suite

Voir ici le site 

94200 IVRY ; 2020