Echanges et fécondation interculturelle

AMISEY travaille à conjuguer les cultures

L’objectif d’AMISEY (association des médiateurs sociaux et éducatifs en Yvelines) est  de permettre  aux personnes de  faire le lien entre la culture d’origine et celle de la société dans laquelle ils souhaitent vivre désormais, grâce à une démarche de dialogue : L’objectif n’est pas « l’assimilation » mais la conjugaison des cultures.

L’association a acquis une expérience en matière de médiation scolaire.  Elle sert de lien entre les parents et l’institution scolaire. Elle accompagne les parents pour qu’ils deviennent acteurs de la scolarité de leurs enfants, elle aide les parents à mieux comprendre le fonctionnement de l’école.

Des réunions se déroulent sous forme de « Café des Parents ». Les participants choisissent les thèmes à aborder et un planning est organisé pour des rencontres avec des professionnels. Elles permettent aux parents de faire connaissance et de s’exprimer. 

L’opération Permis de conduire s’adresse à des jeunes de 18 à 25 ans en situation de précarité financière, familiale, professionnelle ; l’obtention du permis constitue une étape dans leur parcours d’insertion sociale et professionnelle. L’AMISEY apporte une prise en charge d’une partie du coût et un accompagnement. En échange, les jeunes fournissent 40 heures de bénévolat.

 AMISEY fait partie du Réseau REAAPY (Réseau d’Ecoute d’Appuis et d’Accompagnement des Parents Yvelinois) depuis 2002. L’association développe aussi des projets humanitaires au Maroc.

Voir le site AMISEY             Voir le site REAAPY

78300 – N°10 – 2020

 L’Eucalyptus : des  actions pour rompre l’isolement culturel des migrants

Lorsque  Le Mans a accueilli des migrants venus de Calais (suite à un dispositif gouvernemental),  l’association Eucalyptus a voulu aller au delà de l’aide à l’accueil administratif en développant des échanges interculturels, afin de favoriser l’insertion sociale, économique et culturelle de primoarrivants. L’association, fondée en 2017, assure de multiples activités multiculturelles :

Un jeu initié par des questions posées en anglais, en arabe, en pachto, et en dari, dialectes d’Afghanistan, pour une rencontre des demandeurs d’asile: Qui est musicien ? Qui est marié ? Qui aime la danse ? « Qui a déjà sauvé une vie ? Qui a confiance en l’avenir ? Qui a trouvé un sens à sa vie ? ». En y répondant les jeunes demandeurs d’asile venus des centres d’accueil et d’orientation du Mans (CAO) se trouvent des points communs et font connaissance. Des amitiés se nouent.

Un atelier d’informatique multilingue pour aborder la linguitique à travers l’informatique.

un atelier d’improvisation musicale 

un restaurant éphémère pour faire découvrir à tous les repas afghans, soudanais et autres …

Voir la page facebook

voir le site

72000 ; LE MANS  ; N°263  ;  2019

 
 

ADGVE : avec les gens du voyage en Essonne

L’Association Départementale Gens du Voyage de l’Essonne (ADGVE) fut créée  à l’initiative de différents partenaires : sous-préfet de Palaiseau, administrations départementales, élus municipaux, Conseillers Généraux, bénévoles, Gens du Voyage, associations diverses. Elle a pour objet :

  • La reconnaissance et la prise en compte des populations Tsiganes, ​Gens du Voyage​ et des familles ayant le même mode de vie que celles-ci, dans les politiques publiques sociales, sanitaires, scolaires, économiques, culturelles et urbaines,
  • La promotion sociale, économique et culturelle 
  • les échanges entre les ​Gens du Voyage​ et l’ensemble de la population à travers la  la reconnaissance de ces populations.

L’ADGVE a obtenu son agrément centre social  et est devenue un lieu repère pour les familles, lieu d’échange, de parole et d’information où se côtoient adultes et enfants de différents milieux

Des activités ponctuelles ou permanentes sont proposées :

  • l’accompagnement des familles Gens du Voyage dans leurs démarches (habitat, santé, économie, scolarité, formation, domiciliation du courrier )

  • l’accès à un ​Espace Public Numérique​ et à une aide dans le cadre de la dématérialisation des démarches.

  • la mise en place de manifestations culturelles qui contribuent à permettre des rencontres à faire tomber des préjugés et à favoriser la reconnaissance de la culture du monde du Voyage.

  • l’animation du centre social (actions collectives sur les temps de permanence sociale: jeux, groupes de paroles, films de prévention, ateliers d’écriture, …),

  • le café santé du vendredi (campagne de prévention santé et accompagnement social lié à la santé) et le café citoyen (1er jeudi du mois) : des débats ouverts sur des thématiques  proposées par les familles 

  • voir le site

91190 LISSES ; N°17 ; 2020

didattica : l’architecture pour les citoyens

Cette association a pour objet d’encourager le développement de la sensibilité à l’architecture et à l’aménagement, de contribuer à l’émergence du citoyen créatif et à la lutte contre les inégalités.

Didattica  travaille à la croisée de l’architecture, de l’éducation et de la démocratie,  « pour une prise de position de tous et de chacun dans le monde physique, social et mental ». L’association didattica  rassemble des architectes, des artistes, des chercheurs, des enseignants (de tous niveaux) et des étudiants de toutes disciplines. Hébergée dans le département Recherche de l’école d’architecture, didattica est un lieu  ouvert au public sur rendez-vous où sont proposés : de la documentation spécialisée ,  des conseils et de l’accompagnement de projets, des contacts de personnes ou de collectifs ressources, de la formation.

Le projet 2007-2019 a notamment organisé deux évènements, l’un consacré à l’immigration clandestine et au cas des Algériens-Kabyles en France et l’autre, la Journée mondiale des Rroms, a prolongé ses questionnements avec des débats sur les interactions entre l’Etat, la(les) nations et l’(les)identités, où les Berbères (Imazighen) et les « Occitans » étaient les invités d’honneur.

En 2020-2021 didattica organise des ateliers sur le thème :  des citoyens préparent l’arrivée du tramway.  Par exemple, avec les enfants des centres de loisirs, la préparation collective d’un entretien avec le président de  la société régionale d’horticulture de Montreuil.  Les enfants préparent leurs questions pour amener l’interviewé à raconter son vécu et à exposer ses connaissances. Les élèves disposent de documents historiques (photos, cartes, textes…) et travaillent en binômes constitués de sorte à ce qu’un.e petit.e se retrouve avec un.e grand.e .

voir le site

93100 – Montreuil – 2020