Oasis et lieux de vie alternatifs

On voit se multiplier aujourd’hui des lieux de vie  alternatifs autour de d’un groupe d’amis ou de quelques familles. Des petites communautés se forment pour expérimenter des modes de vie autonomes et écologiquement responsables, pratiquer l’entraide et l’hospitalité, échanger et partager réflexions et expériences. La crise sanitaire a fortement accéléré le désir de changement de vie de nombreux citadins et a fait prendre conscience aux populations rurales de la nécessité de devenir autonomes. Nous rendons compte ici de quelques expériences, dans l’impossibilité de les restituer toutes. Dans ces lieux s’expérimentent des modes de vie autonomes et résilients qui seront peut-être ceux du futur.

Echovert, lieu de vie et de formation alternatif en Petite Camargue

Ce lieu de vie alternatif, Echovert, est situé à Vauvert (30) en « Petite Camargue ». Il s’est construit progressivement depuis 20 ans à partir des besoins naturels d’une famille s’élargissant en une communauté, dans une optique d’accueil, de partage et de pédagogie alternative.

Manger sain, se loger, accompagner les enfants sur les chemins de la vie, échanger et partager. L’accueil et la transmission de l’expérience sont des valeurs centrales. Echovert accueille des volontaires internationaux pour échanger et partager notre expérience. Les personnes de passage y trouvent le gîte et le couvert.

Voir ici la vidéo de présentation https://youtu.be/jBEz-oFjAUU?t=7

Une exploitation intensive sur deux hectares accueille une activité agricole d’élevage, un fournil, une maison éco-rénovée, une coopérative de produits bio et locaux auto-géré, une salle de classe en pédagogie alternative et différentes activités.

Voir le site

30600 VAUVERT, N° 447, 2021

Oasis de Serendip (Drôme)

Le projet de l’Oasis de Serendip fêtera bientôt sa 7ème bougie !

Depuis 2015, l’Oasis de Serendip s’est engagée dans la création d’une ferme agroforestière expérimentale et pédagogique. Au total, ce sont plus de 1200 arbres et arbustes qui ont été plantés, et il en reste encore environ autant à installer.

-Depuis 2020, l’Oasis de Serendip se reconstruit,  à l’initiative d’une équipe resserrée de 4 personnes (2 couples). Barbara et Guilain Jessica et Samuel forment  le nouveau « moteur » du projet. Nous nous sommes entendus sur une ambition commune : rénover la bâtisse avant tout. La 1ère conséquence a été de mettre en attente certains chantiers .

Au creux de l’hiver, nous avons pris des dispositions pour nous entourer du mieux possible, avec notamment un nouvel architecte et un nouveau comptable. Clôturer le travail réalisé avec l’architecte et le charpentier avec qui nous avions travaillé jusqu’à présent pour la rénovation de la grange et de l’espace pro (nouvelle charpente et dalle isolée). Travailler sur une esquisse pour le projet de rénovation : 2 logements et 2 gîtes, sans compter un espace pour l’activité agricole.

Au programme, prochainement, courant  2022 : continuer l’aménagement des « haies fruitières » dans la parcelle du verger-maraîcher. Nous y planterons principalement les arbres « supports » (mellifères, fixateurs d’azote, brise-vent, etc…), mais aussi quelques fruitiers. Nous en profiterons évidemment pour transmettre des notions sur la création de systèmes agroforestiers .

voir le site

26400 – CREST -N°460 –  2022

 

***

TERA : Ecovillage à Tournon d’Agenais

Tera est un projet de développement territorial qui vise à créer un écosystème coopératif , accompagné par Hab-Fab. ce projet expérimental a pour finalité la construction d’un écosystème coopératif qui s’articulera autour de six axes fondamentaux :.

 1.Redessiner la démocratie

La citoyenneté de ses habitants s’exercera au travers d’une gouvernance partagée .

2.Améliorer le bien-être & le vivre ensemble

La santé et le bien-être primeront sur toutes les décisions politiques. Des outils de fonctionnement collectif et de gestion des conflits seront déployés pour assurer les meilleures conditions possibles de vivre-ensemble.

3.Produire localement le nécessaire

La souveraineté alimentaire sera assurée par une production locale. Les solutions de logement, de production d’énergie, d’approvisionnement en eau et d’assainissement seront auto-élaborées. La conception de ces systèmes locaux s’appuiera notamment sur la permaculture.

4.Habiter durablement

Les espaces de vies seront conçus  prioritairement à partir de matériaux locaux. L’aménagement paysager et l’intention architecturale permettront leur intégration dans le paysage.

5.Mutualiser les ressources

La libre circulation des personnes, des biens et des informations sera conçue dans une logique de partage entre les citoyens. Le système économique s’inspirera entre autres de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération pour mettre au point des solutions intégrées de partage des ressources ..

6.Choisir ses activités

Afin que chaque habitant de Tera puisse choisir ses activités, il sera destinataire d’un revenu d’autonomie qui sera fondé prioritairement sur la valorisation des activités économiques et culturelles locales qui assureront les besoins fondamentaux des habitants du village : habitat, énergie, eau, alimentation, mobilité partagée et information. Un développement économique soutenable et un renforcement de la cohésion sociale seront alors à nouveau observables dans le territoire de vie de son implantation.

voir le site

47370 – Tournon d’Agenais – N°449 – 2022