Habitat écologique et rénovation

Une mairie en paille co-construite par les habitants à Viens (84)

La nouvelle « maison commune » du village de Viens, dans le Vaucluse, a été construite en bois et en paille. Des matériaux biosourcés qui contribuent à réduire l’impact environnemental du bâtiment.

La nouvelle mairie, elle a été construite grâce à un chantier participatif qui a mobilisé une trentaine de personnes. Sous le contrôle de professionnels, les villageois ont mis la main à la pâte –ou plutôt à la paille- aux côtés de personnes venues avec les associations « le Village » de Cavaillon et « APTE » de Mérindol sans oublier « Les Amis de Viens . La mairie de Viens est la seule en France à avoir été construite en paille.

Madame le maire,  institutrice à la retraite, explique: « On a voulu faire ensemble pour conserver l’identité du village ».  Il a fallu une réflexion, des débats et un chantier qui ont pris une dizaine d’années,

Résultat : une belle aventure humaine, une implication citoyenne valorisante et accessoirement un coût de construction très abordable. D’autant que les collectivités publiques ont aidé le projet à 80%  et que les charges de fonctionnement seront  largement réduites. Coût global de l’opération (avec études, réseaux, travaux alentours) : 418 000€ HT, participation de la commune : 83 600€.

A Viens, il y a aussi les chaufferies bois qui alimentent les bâtiments communaux et 7 logements sociaux, l’extinction de l’éclairage nocturne, les efforts pour développer le bio et local à la cantine, le zéro phyto à la mairie…

Pour en savoir plus, voir  le site de Bleu tomate       

84750 Viens ; N°268 ; 2020

un Bricobus pour l’auto-réhabilitation de l’habitat (07)

Le Bricobus est une camionnette conduite par un technicien du bâtiment de l’association des Compagnons bâtisseurs de Rhône-Alpes, qui circule en Ardèche pour accompagner des petits chantiers de rénovation chez les particuliers à faibles revenus. Ceux-ci proposent avec les villes de la communauté de communes du bassin d’Aubenas de prendre directement contact par téléphone avec l’accompagnateur technique, qui est aussi le chauffeur du Bricobus, choisi pour son ouverture sociale et sa technicité. Celui-ci organise les pré-visites et programme l’intervention, le plus souvent quinze jours après.

En général, il s’agit de prêts de matériel ou de travaux d’appoint, projets d’amélioration de logement, même un peu longs, qui ne nécessitent pas l’intervention de professionnels spécialoisés. Ce service contribue à rendre possible une amélioration du cadre de vie des ménages modestes, à des coûts compatibles avec leurs possibilités. Cette relation constitue également un travail d’éducation populaire tout en renforçant l’autonomie des personnes.

Voir le site

07200 – 2020

 

Imposer la rénovation énergétique de 1300 pavillons, c’est possible !

Le quartier de Villers-Clairlieu est composé de 1330 pavillons identiques, dans la forêt aux portes de Nancy. Ces pavillons ont été construits en 1972-1973, juste avant le premier choc pétrolier, avec des panneaux de béton préfabriqués, se sont révélées de véritables passoires, très énergivores. Pour développer un système spécificique de rénovation énergétique, applicable à toutes les maisons, l’association Clairlieu Eco Défi est née en 2010, couplée avec une SCIC (Clairlieu Eco Rénovation Solidaire). La première rénovation d’une maison a demandé 2 ans, la seconde 9 mois, la troisième 6 mois. Il a fallu six ans de recherche et l’expérimentation pour mettre en place une méthode de rénovation collective adaptée, avec au total 400 réunions d’habitants. 

Clairlieu

Aujourd’hui, le procédé qui a été mis au point permet d’isoler une habitation en quatre jours seulement. Ce procédé répond à des objectifs précis : être efficace, moins cher, permettre une isolation rapide, utiliser des matériaux bio-sourcés, créer de l’emploi, former les entreprises locales. La démarche n’aurait pas abouti sans l’association Clairlieu Eco Défi qui a mené un véritable marathon technologique et médiatique pour démontrer la crédibilité du projet. Le travail de sensibilisation continue : l’association organise des balades thermographiques pour observer ensemble une série de réalisations, et débattre ensuite pour comprendre les phénomènes de déperdition et connaître les solutions possibles. Voir ici le site avec beaucoup d’actions de sensibilisation réalisées.

54600 Villiers les Nancy , N°155, 2020

OXALIS, lieu ressource  pour l’éco-habitat en Savoie

L’association est aujourd’hui recentrée autour d’un projet pilier en écohabitat : formation, sensibilisation, conseil et accompagnement de porteurs de projets, pour un habitat plus sain et respectueux de notre environnement.

L’action s’inscrit autour de 4 axes :

      • Former, afin de répondre aujourd’hui et demain aux  besoins de compétences liés notamment à la rénovation du bâti. Notre action de formation s’adresse aux auto-constructeurs, aux artisans en activité et en formation (stages pratiques sur chantiers , interventions pédagogiques dans l’enseignement professionnel).
      • Sensibiliser / informer tous les publics sur les modes de construction écologiques, l’efficacité énergétique des bâtiments et l’utilisation des éco-matériaux dans l’habitat. En proposant des animations et des conférences, en étant présents sur les salons, forums et autres supports de communication.
      • Conseiller / accompagner des porteurs de projets, auto-constructeurs, personnes en reconversion dans l’écoconstruction, collectivités. 
      • Développer les réseaux: animer un réseau local de acteurs de l’écohabitat, particuliers et professionnels, et participer aux réseaux régionaux et nationaux qui revendiquent collectivement des orientations stratégiques en faveur de l’écohabitat.

        Les actions de l’association sont principalement ancrées sur les deux Savoies, mais elles ont aussi pour vocation de dépasser ce territoire.

        Voir le site

         74540 Héry sur Alby ; N°146 ; 2020

Ecolline à Saint-Dié, éco-lieu d’habitat groupé

C’est un éco-lieu en auto-promotion d’habitat groupé, composé de 10 maisons bioclimatiques basse consommation construites ou rénovées , entre 2011 et 2015 par les habitants eux-mêmes, pensées et élaborées par plusieurs familles de Lorraine autour d’une charte de valeurs et d’un lieu unique associant chantier participatif, formation à l’éco-habitat, permaculture et économie solidaire

On trouvera sur la page web-reportage de multiples idées originales, très pratiques, dont on peut s’inspirer pour monter son propre chantier. http://ecolline.over-blog.com/

88100 SAINT-DIE, N°59, 2015