Handicap et citoyenneté

Advocacy, un mode de participation active des usagers de la santé mentale

Comment les usagers de la santé mentale peuvent voir leurs opinions prises en compte, leurs demandes entendues ? Comment peuvent-ils avoir à des responsabilités reconnues ?

L’Espace Convivial et Citoyens (ECC), place des Fêtes à Paris, s’est créé pour offrir un lieu à ceux dont les paroles ne sont pas entendues du fait qu’ils sont étiquetés malades mentaux, handicapés ou usagers des services de psychiatrie, dans une démarche d’autogestion, de responsabilisation et de créativité.

Un samedi après-midi, 10 personnes sont réunies à Advocacy pour l’atelier Soin de Soi, qui veut faire ressentir autrement leur corps aux autres participants. Un autre groupe a participé à une projection d’un film, et les opinions divergent sur la morale de l’histoire, venant faire résonner les histoires de chacun, entre éclats de rire et coups de gueule.

Animé par deux salariés, dont l’un est formé tous les 6 mois, l’espace fonctionne avec les subventions qui lui sont accordées dans le cadre de la santé mentale (agrément GEM, groupe d’entraide mutuelle), mais aussi pour des projets de promotion de lutte contre les discriminations.

La démarche est ouverte. Le lieu accueille des expositions, des réunions associatives.

Advocacy Paris anime chaque année le festival de l’Insolite, Place des Fêtes, en invitant les habitants du quartier à des débats, des ateliers, sur la place, un temps pour des rencontres, des surprises. Un temps pour s’ouvrir à l’autre, vaincre la peur de la différence…

http://www.advocacy.fr/  ou http://www.advocacyfrance.com/advocacy-france/notre-association.htm

75019 PARIS ; N°5 ; 2017

Voir l’ouvrage de Martine DUTOIT L’Advocacy en France ed EHESP 08 Voir ici la présentation

Du Fun Pour Tous propose à des enfants des activités à risque malgré leur handicap

 

Depuis 2005, le Centre de loisirs en inclusion collective (CLIC) de Guyancourt, baptisé « Du Fun Pour Tous » propose un accueil spécialisé sur les temps péri-scolaires et de vacances à des enfants en situation de handicap mental, ne pouvant pas ou plus être accueillis sur des centres de loisirs classiques.

Un large choix d’activités est mis en place pour permettre aux enfants de pouvoir vivre des loisirs et des vacances comme tous les enfants (Piscine, Patins à Glace, Roller,Surf, Ski, Voile, Char à voile, VTT…

Une équipe d’éducateurs spécialisés travaille en lien avec les institutions qui accompagnent au quotidien les enfants. Ensemble, ils élaborent des stratégies éducatives et accompagnent l’enfant, au travers des loisirs, sur les mêmes axes que ceux mis en place en structure spécialisée. De plus, des temps d’inclusion individuels et collectifs avec les centres de loisirs locaux, sont établis de façon permanente et régulière dans une optique du vivre ensemble.

Ces actions permettent d’assurer une continuité dans la prise en charge des enfants, malgré la fermeture des structures spécialisées. La cohérence de la démarche est assurée par un Conseil de Vie Sociale regroupant les 9 salariés, 7 bénévoles et les parents.

http://www.dufunpourtous.fr/

78280 GUYANCOURT, N° 195, 2017

Turbulences, des handicapés tous citoyens et acteurs de leur vie

 » Turbulences  » c’est  » un autre regard sur le handicap  » : l’accueil d’handicapés lourds fondé sur le droit à l’éducation et à la dignité pour tous, tout au long de la vie.  Ainsi, l’établissement assure :

1. Un accueil mêlant les âges et les handicaps , c’est à dire des enfants et des jeunes adultes, des polyhandicapés lourds différents qui partagent les mêmes repas et participent à des ateliers communs. C’est à ce jour le seul établissement de France accueillant à la fois des enfants et des adultes. Il a pour cela un double agrément de IM)E (institut médico éducatif ) et de MAS (maison d’accueil spécialisé).

2. Une ouverture vers tous les acteurs du projet. le centre est ouvert 24h/24 aux familles des personnes accueillies. Pour les 40 famillles concernées , la maison du XXI e siècle est aussi la leur ; ils peuvent bénéficier de sorties organisées pour eux avec ou sans leurs enfants pensionnaires.

http://www.association-turbulences.com

88100 St DIÉ ; N°177 ; 2009

Depuis 35 ans, M.E.S.H. (Musique en situation de handicap) aider à développer des activités musicales adaptées

L’association MESH œuvre depuis 35 ans pour promouvoir l’intégration culturelle des personnes en situation de handicap, en favorisant leur accès aux pratiques musicales.

Elle s’adresse aux personnes handicapées qui souhaitent pratiquer la musique et aux professionnels pour les aider à développer des activités musicales adaptées. C’est ainsi que MESH a mis au point des méthodes diversifiées, allant d’une pratique adaptée de la flûte à la découverte des sons pour des personnes plus lourdement handicapées.

Aux professionnels, des secteurs de la culture, du handicap et de l’éducation elle propose des accompagnements sous forme de formations ou de coaching, pour leur donner des outils et des repères dans les spécificités de la pédagogie artistique pour les publics en situation de handicap. Elle leur offre un service d’information et d’orientation, cherchant, pour chaque demande, les personnes ou structures compétentes qui pourront y répondre. Elle fait également un travail de médiation entre les personnes handicapées et les professionnels de la culture.

Depuis 2009 un Réseau National Musique et Handicap rassemble autour d’une charte commune d’engagement, des acteurs des différents secteurs – éducation nationale, réseaux culturels, secteur médico-social – travaillant sur les mêmes territoires. C’est un lieu d’échange entre professionnels, d’actions partagées et de formation.

www.mesh.asso.fr

95160 MONTMORENCY, N°142, 2020

Starting Block : Avec de jeunes handicapés et des enfants en difficulté scolaire

C’est une association d’éducation populaire en milieu scolaire animée par des étudiants bénévoles. En collaboration avec d’autres associations d’action sociale, elle organise des partenariats et échanges entre établissements d’enfants handicapés et d’élèves en difficulté.

Elle organise également des journées de sensibilisation aux thématiques de l’action sociale et environnementale (la semaine Handivalides chaque année en janvier).

En propre, elle mène des activités de formation en milieu scolaire, en particulier des ateliers de formation des délégués élèves, des clubs proposant de décrypter les images audiovisuelles, de monter des actions de solidarité internationale et de proximité. 

Starting block est coeur de réseau pour les associations de jeunes qui s’intéressent à l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité. Ainsi le réseau SENS – sensibiliser ensemble – Voir le site

N°126 – 75020 – Paris