Enfance et parentalité

Les crèches parentales : une conception autogérée et émancipatrice de l’éducation des jeunes enfants

L’ACEPP (Association des collectifs enfants parents professionnels) regroupe les crèches parentales qui partagent une conception autogérée et émancipatrice de l’éducation des jeunes enfants.

Ce sont des crèches de petite taille (vingt cinq places au maximum) accueillant des enfants âgés de 2 mois à 4 ans, et même parfois jusqu’à 6 ans. En raison du nombre limité du groupe d’enfants accueillis et de la participation des parents, la crèche parentale offre une forme intermédiaire entre la vie de famille et la collectivité, particulièrement favorable au développement, à l’éveil et l’épanouissement de l’enfant

Les parents participent à la vie de la crèche et partagent avec les professionnel-le-s salarié-e-s (équipe professionnelle) le cadre de l’accueil des enfants et les tâches administratives.

La participation des parents peut se traduire par des activités pédagogiques : encadrement de la vie quotidienne, ateliers… ; dans des commissions et les actions : santé-bien-être, éveil culturel et artistique, bricolage, courses, ménage, gestion, organisation, communication, fêtes… ; dans l’attention portée à l’implication des pères ; dans l’animation de la vie associative, de la politique locale petite enfance dont les parents sont acteurs.

On trouvera plus d’informations ainsi que de nombreuses ressources, guides, films, boites à doc, etc., une charte sur le site de l’ACEPP 

Pour rencontrer une association parentale proche de chez vous, vous pouvez cliquer ici 

75012 PARIS ; 2020

Une université populaire de parents, école de confiance et autonomie

L’Université populaire de Parents Pau d’Ousse (64) est née au coeur du quartier Ousse des Bois, quartier populaire au nord est de Pau.

En 2011, un groupe de parents s’est mobilisé pour créer une UPP, soutenu par le Centre social du Hameau et une association de prévention spécialisée. Le rythme des rencontres, est rapidement passé d’une fois à deux fois par mois avec, depuis deux ans, un rythme d’une réunion par semaine, voire deux dans les moments forts d’activités.

A partir des questions de parents (difficulté de distinguer besoins et désirs des enfants, rôle du père et de la mère, rôle de l’école,…), le groupe fait une série d’entretiens approfondis avec d’autres parents, puis une analyse transversale des réponses.

Les résultats ont été discutés dans des tables rondes associant des professionnels de l’éducation, des soirées débats d’échanges, etc. Il en ressort que l’éducation renvoie principalement, pour les parents, à la transmission des valeurs et l’apprentissage de l’autonomie de l’enfant. L’école est un lieu d’instruction, d’apprentissage et de socialisation, mais n’est pas perçue comme un lieu d’épanouissement. Ce sont d’autres structures qui constituent des espaces de découverte, d’ouverture au monde, de plaisir et d’épanouissement.

L’université populaire a donné aux membres du groupe confiance en eux, le sentiment d’être dans une action de recherche valorisante parents et a contribué à un changement des représentations.

 Voir ici la page web

64000 PAU N°185, 2017

Home Sweetmomes  à Paris 18e

Home Sweet Mômes   ne fonctionne qu’avec des bénévoles. C’est un espace   dédié aux enfants de 0 à 16 ans et à leur entourage familial et social , pour le partage   entre toutes les générations par le dialogue, les ateliers, le jeu libre pour faire ensemble dans un climat chaleureux. C’est aussi un lieu de créativité et de rencontre pour contribuer à la  mixité sociale ;  boire un verre et déguster des petits plats sucrés ou salés. Parmi les activités :

L’atelier Philo sweet momes : pour les enfants de 7 à 10 ans , un atelier de philosophie animé par la philo-auteure Marie Debray. Après une séance de relaxation en groupe, les enfants discutent autour d’un thème en toute liberté, pour apprendre à formuler leurs pensées et à rebondir à celles des autres. L’atelier se termine par un temps de création artistique (dessin, collage…) .

De pères à pair : depuis 2019 a lieu l’université des pères. ; leurs enfants ont entre 3 et 23 ans. Tous ont des chemins et une éducation différentes et tous vivent  une même mission : élever leurs enfants en menant de front vie personnelle et vie professionnelle. Le temps d’une discussion de 2 heures,  sans tabou . Leur temps de présence, leur rapport père/fils, père/fille, la place de l’homme qui s’implique vis-à-vis des professionnels de l’enfance. Gratuit et ouvert à tous les pères ; Co-animé par un spécialiste de l’enfance.

Voir ici le site 

75018 – PARIS – N°500 –   2021

Nid d’éveil : un projet pédagogique pour des jeunes enfants handicapés

L’équipe défend des valeurs citoyennes.

  • Esprit familial : Favoriser un esprit de bienveillance, d’écoute, de respect et d’accessibilité que ce soit vis-à-vis des enfants, de leur famille ou de leurs collègues.
  • Adaptabilité : Etre attentif au besoin de chaque enfant, aux situations de chaque famille, et aux exigences de nos partenaires entreprises.
  • Exigence : Les professionnels motivés sont intégrés  dans un véritable esprit d’équipe, afin de faire vivre le projet pédagogique. La stabilité et l’enthousiasme des équipes est un fondamental d’un accueil de qualité.

En partenariat avec des entreprises locales qui peuvent réserver des berceaux

Voir le site

94250 – Gentilly – 2020

A Rosières (43), une crèche associative cultive l’éveil des saveurs dès le plus jeune âge

Le personnel de la crèche « Le pays imaginaire » a toujours été sensibilisé par l’écologie et l’équilibre alimentaire ; la transmission des valeurs autour du repas constitue la dynamique de la structure associative. Le projet « cuisinons les saveurs » développe une dimension pédagogique autour du repas (autonomie de l’enfant, partage des tâches, informations liées au menu, conception de plats ludiques…). 

Il repose sur la consommation de produits naturels, assurant une alimentation saine et équilibrée. Les contacts avec des fournisseurs locaux favorisent les « circuits courts », la sélection de produits naturels sans pesticides.

La préparation sur place fait appel à l’imaginaire dans la présentation. Ainsi, une poire au sirop peut se transformer en « hérisson savoureux, prêt à être croqué ». Le projet s’étend également aux activités de jardinage, à des échanges avec les parents. Des contacts ont été pris avec la maison de retraite à proximité pour faire découvrir de nouvelles recettes. L’ambition est d’évoluer vers des ateliers de cuisine et la transmission de valeurs familiales. Voir ici l’article

43800 ROSIERES ; n° 191 ; 2020

A l’Abord’âge à Nantes : un café des enfants.

Le café des enfants, c’est un lieu convivial d’accueil et d’animation pour les adultes, les enfants et leurs parents ou accompagnateur(s), disposant de jeux, de livres, de documentations sur la parentalité, les loisirs et la famille de l’agglomération nantaise

C’est un café où l’on peut consommer des boissons diverses chaudes ou froides, sans alcool et goûter avec ses copains et/ou copines, où l’on peut aussi déjeuner en savourant un plat unique fait maison, élaboré avec savoir-faire à base de produits frais et, autant que possible, biologiques, locaux ou issus du commerce équitable.

C’est un lieu d’échanges qui favorise la participation, la communication, le mélange des gens et des genres.

C’est une association de soutien à la parentalité, de solidarité et de renforcement du lien social.

Voir le site

44000 NANTES ; N°226 ; 2020