Qui sont les vrais tricheurs ?

Dématérialisation et contrôle social

Article de la Quadrature du net sur Pôle Emploi, 22 décembre 2021

Cet article de la Quadrature du net analyse le recours massif des antennes locales de Pôle Emploi poussées par la direction nationale. En fondant leur analyse sur un premier cas, l’auteur de cet article matérialise la volonté de Pôle Emploi de forcer les personnes sans emploi à utiliser les outils numériques. Le chantage à la dématérialisation des services publics ignorent volontairement les rapports montrant que la dématérialisation est un obstacle à l’accès aux droits et aux services publics pour les individus en situation de précarité extrême. Un certain nombre d’individus comme les personnes âgées, handicapées, étrangères, détenues, rurales ou simplement précaires sont autant d’allocataires pour qui la numérisation augmente les difficultés d’accès au service. C’est donc une charge administrative supplémentaire accentuant l’exclusion sociale pour ce public.

D’autre part, la numérisation comporte un risque dans le renforcement du contrôle des fraudes grâce à une collecte toujours plus gargantuesque des données. Ces outils conduisent de fait à traquer et punir les plus précaires.

Entre « data mining« , « score de risque » et « surveillance algorithmique« , la dématérialisation de Pôle Emploi va engager de nouveaux outils toujours plus performants dotant les organismes sociaux d’algorithmes dont le seul et unique but est destiné à contrôler les plus précaires.

 

Voir ici