Changer de cap

Pistes d’actions

porteuses d’alternatives

Actualité

Ressources

30 juin 2021

Bonnes vacances, gardons  l’espoir !

Après une année éprouvante et riche en événements, nous nous souhaitons à tous de retrouver du temps choisi, nos amis, nos proches, du plaisir, un peu de sérénité et de silence intérieur, avant la pause de l’été. Ce début d’été est marqué par 2 événements.

Un coup d’arrêt à la réforme de l’assurance-chômage. Le Conseil d’État en a suspendu l’une des principales mesures, concernant la révision à la baisse de l’allocation chômage. 800 000 personnes auraient vu leur allocation baisser de 20 % dès le 1er juillet.

Cette grande victoire est celle de nos manifestations et des occupations des théâtres par les intermittents et les précaires, de l’action des 7 syndicats et associations de chômeurs qui avaient déposé un référé.

Ce succès n’est pas isolé. Ces derniers mois les mobilisations ont permis l’annulation de 7 articles de la Loi Sécurité globale, la victoire syndicale des femmes de chambre de l’hôtel IBIS, l’abandon du projet Hercule de vente à la découpe d’EDF, celui du bétonnage du Triangle de Gonesse, l’obtention de 1700 hébergements d’urgence par le Collectif Réquisitions. Cela ne suffit pas à inverser le sens néolibéral des politiques mises en place, ni les souffrances qu’elles provoquent, mais nos efforts ne sont pas vains, même si certaines mesures ne sont que différées.

En particulier le recul sur l’assurance-chômage n’est que provisoire. Le gouvernement a annoncé que « son ambition reste inchangée » et que cette réforme, exigée par l’Europe, est simplement différée. Il prépare déjà un projet de décret pour une application au 1er octobre « dès que l’amélioration de la situation le permettra », malgré l’hostilité des Français, la multiplication des licenciements, l’explosion de la précarité, l’angoisse sociale et la colère rentrée qui ne trouve plus à s’exprimer.

Derrière les chiffres et les dispositifs techniques, c’est de pauvreté, de faim, de détresse qu’il s’agit. Ce qui se met en place c’est une société de plus en plus inégalitaire, sacrifiant délibérément une partie de la population au profit de quelques-uns. C’est pourquoi la mobilisation reste nécessaire.

Le second événement est celui des élections régionales et départementales. Celles-ci portent un coup d’arrêt à l’intox  d’un duel RN-LREM. Mais elles consacrent surtout, par l’abstention de 2/3 des électeurs et de 8 jeunes sur 10, l’effondrement d’une pratique corrompue de la démocratie représentative depuis des décennies. Il ne s’agit pas de « lutter contre l’abstention » mais de retrouver le sens d’une démocratie renouvelée, de la refonder sur des principes de solidarité, de responsabilité, de fraternité, d’éthique, d’en changer les règles, de fonder une VIe République.

Le rapport de force pour y parvenir reste à construire, et il faut repenser la forme d’une démocratie à la fois directe et représentative. Mais nous savons que seule une mobilisation populaire, émanant de toute la population permettra d’y parvenir.

Pour cela, il faut commencer à reconstruire localement le socle du vivre ensemble, retrouver l’espoir par l’action et la réflexion collective. D’innombrables acteurs y travaillent partout sur le terrain. Nous essayons modestement d’y contribuer en faisant circuler les pistes d’actions porteuses d’alternatives, d’entraide et d’espoir, en faisant connaître les petites et les grandes victoires.

Nous n’abandonnons pas l’espoir, car bien des événements peuvent survenir au cours des prochains mois. Nous ne pourrons les infléchir que si nous nous mobilisons comme nous avons fait contre l’assurance-chômage. Nous vous invitons à participer à des groupes et des collectifs citoyens locaux, à les susciter, à profiter de cet été pour manger, rire, vivre, discuter ensemble, avant de nous retrouver à la rentrée.

D’ici là, bonnes vacances !

 

Collectifs citoyens recensés présentation sommaire au 4 août 2021 (version provisoire)

Justice sociale et fiscale, égalité

Plan d’urgence pour les précaires

Garantir un emploi à tous, revoir la hiérarchie des métiers

Egalité entre les femmes et les hommes

Écarts de salaires, fiscalité des entreprises, taxation des patrimoines

une nouvelle politique migratoire

Contrôler le crédit, la dette, l’investissement

Création monétaire par la BCE ou souveraineté monétaire ?

Mettre le crédit au service de la reconstruction écologique

remettre en cause le libre-échange

Restaurer les équilibres écologiques

Sortir du productivisme, réorienter l’économie vers les Communs

Rendre les entreprises responsables des conséquences de leur action

Une planification écologique, sociale, démocratique

Relocaliser, reconquérir l’autonomie

Un aménagement du territoire équilibré, un urbanisme en archipel

Développer l’agriculture paysanne, une alimentation de qualité pour tou.tes

Refonder la démocratie, transformer les institutions

Une constituante pour une VIe République

Développer la démocratie directe

Reconstruire un État régulateur et opérateur

Repenser la décentralisation et la déconcentration

Restaurer l’état de droit, y compris numérique

Libérer la culture et les médias des puissances d’argent

Reconstruire les services publics comme des Communs

Reconstruire les services publics et la fonction publique

Une éducation émancipatrice à tous les âges de la vie

Faire de la recherche publique une priorité

Reconstruire la santé comme un Commun

une sécurité sociale pour le XXIe siècle

Principes et valeurs d’une société solidaire et émancipatrice

Partage et responsabilité dans l’organisation collective

Restaurer la confiance, l’honnêteté et la dignité

Sobriété, autonomie, nouvel art de vivre

Un autre rapport à la nature et au vivant

Agir au niveau européen et mondial

Dès maintenant, amorcer une rupture avec la ligne ordolibérale

Reconstruire une Europe solidaire et responsable

Un nouvel ordre mondial, des droits humains universels

Des communs mondiaux pour répondre aux enjeux climatiques et sociaux

Refonder l’ONU et la doter de moyens d’agir

Collectifs citoyens recensés