Changer de Cap

Le collectif « Changer de cap » mutualise les actions porteuses d’alternatives, fait un travail d’éducation populaire (comprendre et agir), constitue des réseaux d’échanges et d’entraide pour construire un monde vivable, fraternel et solidaire et changer de système. Il  vous propose de participer à ces échanges.
 

Actions porteuses d’alternatives

 

Actualité

Propositions recensées

au printemps 2020 pour la reconstruction écologique et sociale

La peur recule, développons la solidarité, la résistance et l’autonomie

 

L’épidémie de COVID 19 est en train de bouleverser l’économie, les relations sociales et les rapports de force politiques pour l’ensemble des sociétés occidentales. Elle est aggravée par l’incapacité des gouvernements néolibéraux à mettre en place une stratégie de lutte cohérente. Mais en même temps la stratégie de la peur sert à accélérer la transformation de la société en un vaste marché d’individus asservis et atomisés, avec une politique de plus en plus ouvertement au service de l’intérêt des multinationales (voir plus loin l’article de Jean-Claude Boual). Ce second confinement présente trois aspects complémentaires :

Le plan de relance de 100 milliards profite d’abord aux grands groupes. Constitué aux 2/3 d’une nouvelle baisse des impôts de production, il sauve les dividendes des actionnaires, mais laisse de côté les PME, les commerçants, les artistes dont beaucoup vont disparaître, les investissements publics, qui sont pourtant la clé de l’avenir.

Pour les quartiers populaires et tous les précaires, la situation est pire que pour le premier confinement, avec l’absence totale de revenus pour certains, l’angoisse du lendemain, la disparition du travail au noir et l’arrêt de très nombreux CDD. Les aides apportées au compte-gouttes sont d’abord des opérations de communication et de diversion et non de redistribution.

Le gouvernement accélère la destruction des libertés, de la démocratie et de l’État lui-même, comme si le temps lui était compté avant la crise financière qui s’annonce (cf. Jean Gadrey dans Politis). Le choc émotionnel provoqué par l’horreur des attentats et la peur de l’épidémie sont entretenus par un flot continu d’informations parfois manipulées. Cette communication malhonnête alimente toutes les rumeurs et les complotismes, comme en témoigne le succès viral de « Hold-Up », traduisant un immense besoin d’éducation populaire.

Cependant, malgré ce déferlement, le contexte est en train de changer

Dans les entreprises, les mobilisations se multiplient : du côté d’ENGIE pour protester contre le démantèlement, des agents de la RATP pour dénoncer le projet de privatisation, des chômeurs et précaires pour obtenir le retrait de la réforme de l’assurance-chômage, des citoyens contre la loi dite de « sécurité globale », etc.

Progressivement la solidarité et l’entraide se remettent en place, même si beaucoup ont commencé par être découragés. Les citoyens s’auto-organisent pour pallier les carences de l’action publique, que ce soit dans les quartiers, au niveau de la médecine de ville, dans le soutien psychologique  sur les territoires, avec l’appui de nombreuses collectivités ou dans la vallée de la Roya. Deux ans après le début des gilets jaunes, ni la colère ni la fraternité non n’ont disparu. Toutes les deux resurgissent dès que la peur devient inopérante.

Les habitants de la vallée de la Roya sont comme un symbole de nos sociétés dévastées. Loin de se décourager, ils reconstruisent et envisagent de faire de leurs vallées meurtries un laboratoire de la transition écologique humaine, en comptant d’abord sur leurs propres forces (voir plus loin). Un exemple pour nous tous. Les exemples présentés sur ce site sont autant d’invitations à développer la solidarité, la résistance et l’autonomie.

 

Un site pour comprendre et agir 

Des éléments sur ce site pour contribuer  à la reconstruction écologique et sociale

Sur ce site, nous essayons de recenser les principales propositions qui circulent, de les classer et de les comparer. Au cours des dernières semaines, les analyses, appels, plates-formes se sont multipliées pour analyser la crise et faire des propositions . Nous avons essayé d’y voir clair.

Ce site fait également le lien avec de multiples actions de terrain porteuses d’alternatives, car nous pensons que l’avenir s’écrit à la fois à partir de réflexions d’ensemble et de ces multiples actions auto-organisées sur le terrain (voir ci-contre à gauche)

Ce recensement n’a pas pour but de construire un programme, mais de montrer l’existence de propositions  et d’actions crédibles et opérationnelles, porteuses d’espoir, alternatives au capitalisme, et de les comparer.

L’objectif est aussi de montrer les divergences et les questions restant à approfondir, les points d’achoppement et les silences. Plusieurs points de vue contradictoires sont présentés sur de nombreux sujets.

Nous souhaitons  pour que chacun et chacune puisse former son jugement, mettre en évidence quelques questions essentielles. En cela nous espérons faire un travail d’éducation populaire et une incitait chacun à entreprendre de nouvelles actions concrètes à l’image de celles qui sont décrites ici.

Nous espérons à travers cette démarche libérer le pouvoir d’agir et de penser de chacun et nos intelligences collectives, en faisant contrepoids à l’inefficacité et la suffisance de la technocratie régnante. Il est temps que chacun ait confiance dans la pertinence de ses idées et dans l’efficacité de son action, où qu’il agisse ou peut agir.