Historique et sens de  l’action

Le quartier « Goutte d’Or » dans le 18ème à Paris se caractérise par une forte proportion d’émigrés et de jeunes, un faible niveau de formation, une précarité et un taux de chômage élevés, un habitat dégradé.

Accueil Goutte d’Or est un Centre social associatif créé en 1979 et géré par les habitants, au cœur de ce quartier.  C’est un lieu de rencontre des habitants du quartier, des usagers, des adhérents, des bénévoles, des salariés, divers partenaires. C’est dans les échanges que se construisent les projets de l’association, avec des valeurs de justice, de solidarité et d’égalité. A l’origine, AGO est une initiative des habitants. En 1979 quelques habitants font appel au Secours Catholique, dont une antenne est créée dans le quartier. En 1996 ils créent une association autonome qu’ils nomment Accueil Goutte d’Or. Une équipe de salariés et de bénévoles propose des actions en direction des habitants : permanence sociale, alphabétisation pour les femmes avec accueil de leurs enfants non scolarisés, accompagnement scolaire et activités de loisirs, sorties, fêtes. En 2001, La CAF et la Ville de Paris sollicitent Accueil Goutte d’Or pour qu’il devienne un Centre Social. Le projet social de l’association se fonde sur les principes de l’Éducation Populaire et se réfère aux valeurs définies dans la charte fédérale des Centres sociaux et socioculturels : reconnaître la dignité de toute personne humaine, œuvrer pour faciliter le « vivre ensemble », faire vivre la démocratie au plan local. AGO touche plus de 2000 habitants sur les 22 000 habitants du quartier. Il est présent sur le quartier depuis 1979 avec une équipe très stable, d’où un climat de confiance avec les habitants, né du partage du vécu.

Les actions menées

Aux actions « socles » (permanence sociale, actions de formation et de socialisation dirigées essentiellement vers les femmes, l’accompagnement à la scolarité) s’ajoutent  suivant les années des activités nouvelles (activités d’expression, sorties culturelles et de loisirs pendant les vacances,  activités collectives et conviviales à destination des familles) en réponse aux demandes des habitants, souvent en relation avec la mission locale. Toutes ces activités forment un tout qui permet au Centre d’être un repère et une ressource pour les familles du quartier, un lieu où se côtoient des générations et des situations de vie différentes, un lieu en lien avec les services administratifs auxquels ont affaire les habitants du quartier.

La mise en pratique de la démocratie au sein de l’association.

L’association fonctionne avec 14 salariés et 80 bénévoles. Les salariés encadrent chacun une équipe de bénévoles sur chaque champ d’activités. Si les salariés sont les pivots des activités,  la plupart du temps ce sont les bénévoles qui les mettent en œuvre les actions. Pour favoriser les relations entre les salariés et les administrateurs bénévoles, se comprendre et définir la place de chacun, des réunions entre l’équipe de salariés et les membres du CA sont organisées deux fois l’an pour se connaître, se former mutuellement sur les aspects techniques et plus politiques des actions menées et s’efforcer de co-construire ensemble le projet du Centre. L’association travaille en partenariat avec les associations du quartier et participe activement à plusieurs regroupements (Fédération des associations de la Goutte d’Or, Dévt global du quartier, Fédération des Centres sociaux, CAC et CAC 18,…). Elle a la confiance des pouvoirs publics (municipalité, DASS, CAF…).

Le passage aux appels d’offres et ses conséquences pour le Centre et les habitants

Depuis 2006, l’association doit se plier à la procédure d’appel d’offres pour le suivi des allocataires du RSA, qui a été considéré comme un marché. En 2012, elle n’est pas retenue parmi toutes les associations mises en concurrence. Officiellement, les critères sont dans l’ordre, le projet, l’adéquation des moyens au projet, le coût. L’observation de ceux qui ont obtenu les marchés montre que la ville de Paris poursuit une politique de concentration (facilité de gestion), d’affichage à de coût minimum et d’économie apparente, au détriment de la proximité, du suivi dans la durée, nécessaires à une efficacité réelle, et à l’adaptation fine au terrain. Cette politique est aggravée par le découpage en lots.

Contact et site

Voir le site http://www.accueilgouttedor.fr/ 

Contact : Bernard Massera  bm18@club-internet.fr 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.