A Lanester (Morbihan), des assises de la citoyenneté tous les trois ans

2012

Le 15 avril 2011, plus de 120 participants étaient réunis pour la quatrième édition des Assises de la citoyenneté de Lanester (Morbihan). Six ateliers de 15 à 20 personnes se sont réunis pour échanger sur des thèmes intéressant l’ensemble des habitants de la commune, liés au contrat de mandature. Dans chaque atelier, trois questions étaient posées pour structurer les échanges puis une restitution collective pour débattre en grand groupe des conclusions de chaque atelier.

L’origine de ces assises, qui se déroule tous les deux ans, remonte à l’année 2001. Une nouvelle équipe « pour une vraie démocratie participative » a été élue cette année-là sur un programme mettant en avant le renouvellement des pratiques démocratiques.

Pour les élus, l’enjeu des assises de la citoyenneté est, par une présentation publique et une mise en débat de l’action municipale, de mesurer les réactions, d’entendre la perception des citoyens et d’identifier les décalages et les limites des politiques mises en œuvre, en vue d’ajustements.

Les quatrièmes Assises de la citoyenneté, auquel participaient de nombreux jeunes, ont insisté sur la participation des jeunes à la vie de la cité, ce qui suppose des formes de participation différente de celles qui sont existantes. Ils ont également souligné l’effort potentiel sur lesquels Il est possible de s’appuyer, notamment dans le domaine sportif et culturel. Et cela suppose de maintenir le patrimoine en bon état et de favoriser les actions collectives.

Certaines éditions de ces assises ont été centrées sur des thèmes particuliers, comme le développement durable en 2005, et la solidarité pour l’édition suivante. Des soirées préparatoires avaient réuni de 60 100 personnes sur les thèmes de la mixité sociale et de la précarité.

La mise en œuvre des assises est basée sur un triptyque comprenant plusieurs dizaines de lieux d’écoute, de deux à quatre débats préalables et enfin une demi-journée de séance plénière.

Les lieux d’écoute sont constitués par tous les moments, les lieux, les instances, dûment identifiés, où est susceptible d’être recueillie la parole d’habitants. Au titre de lieu d’écoute, on compte des visites de quartier (une fois par an), les fêtes de quartiers et de la musique, les vernissages d’expositions, les commissions seniors, le repas des anciens… Les comptes rendus des conseils, sur lesquels la mairie n’intervient pas, sont également considérés comme outils d’écoute et sont à ce titre soigneusement étudiés avant les assises.

Les élus font également remonter leurs informations brutes (rencontres formelles ou informelles, lettres, réunions, etc.), ainsi que les services et les acteurs sociaux. Dans cette phase d’écoute, la ville fait appel à un prestataire associatif extérieur qui garantit, à travers une synthèse, la prise en compte de l’ensemble des problèmes soulevés.

Lors de la demi-journée d’assises, organisée en plénière, le public dispose de fiches synthétiques qui mettent en avant les engagements du contrat de mandature, ce qui a été réalisé et les difficultés et atouts tels qu’exprimés par les Lanestériens et les élus. Un animateur extérieur présente les points forts de chaque fiche et les enjeux. Un système de remontée rapide de questions écrites fonctionne tout au long des assises. Enfin, un dessinateur esquisse en direct les thèmes et situations évoqués et projette régulièrement ses dessins sur écran, opérant ainsi une prise de recul très efficace.

Construire une culture démocratique

Sans développer tous les aspects, qu’on trouvera dans le compte rendu, ces assises apparaissent comme un temps de contrôle citoyen sur l’action municipale qui permet un dialogue et constitue un laboratoire d’idées permettant de mettre en œuvre un projet partagé. Elles constituent également, avec leurs différentes étapes, un temps d’éducation citoyenne. Les assises, au même titre que les autres dispositifs de démocratie participative, doivent s’inscrire dans la durée et construire une culture démocratique.

Pour prendre  contact cliquez ici

Voir aussi l’article de Mairie Conseils datant de 2008, sur les premières éditions des Assises 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.