À l’issue du contre sommet, les plateformes Alternatives G7 (France) et G7 EZ (Pays basque) ont rédigé un manifeste commun qui constitue une étape importante pour organiser la convergence des mouvements sociaux, écologiques, féministes, etc. et construire des alliances

Elles ont souligné que face à un G7 divisé, dont il ne sortira rien, des milliers de participants au contre G7 d’Hendaye et Irun ont dénoncé la prétention du système à transformer toutes les réalités du monde en marchandises à la merci de marchés financiers. Elles ont affirmé qu’il est possible de résister au système capitaliste. « Nos alternatives mettent en œuvre des valeurs de démocratie, de solidarité et d’égalité entre les femmes et les hommes incompatibles avec le développement du capitalisme néolibéral ». Elles construisent des territoires plus solidaires, Elles permettent aux citoyen.ne.s, et en particulier aux plus précaires, de se réapproprier l’exercice de la démocratie, de renouer avec l’engagement politique, de reprendre conscience de leur pouvoir de peser sur le cours des choses, comme nous l’avons vu avec le mouvement des Gilets Jaunes, les mobilisations féministes et les marches pour le climat. L’accélération et l’aggravation des dégâts sociaux, écologiques et démocratiques causés à l’échelle planétaire par l’offensive néolibérale, comme nous le voyons aujourd’hui en Amazonie, rend urgente la mise en place d’alliances et de stratégies permettant d’inverser au plus vite le cours des choses. Ce contre-G7 est une étape importante pour la construction de ces alliances.

 

Voir le texte de la déclaration

https://france.attac.org/se-mobiliser/contre-le-g7-et-son-monde/article/manifeste-l-appel-du-contre-g7

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.