« M. Citoyen » en classe maternelle

De 2002 à 2013, l’association Intolérage a œuvré pour développer la tolérance dès le plus  jeune âge, à l’initiative d’institutrices des quartiers nord et ouest de Marseille. Constatant que les exclusions entre groupes d’origines commencent dès la maternelle, elles ont mis en place de multiples activités pour développer la tolérance dès le plus  jeune âge, en particulier M. Citoyen en maternelle. L’objectif était d’aborder des thèmes fondateurs de la citoyenneté avec des enfants de 5 ans. A partir de chacun des thèmes et au fil des séances, les enfants construisent leur « M. Citoyen » avec des albums qui servent de support. Malheureusement, en 2012, le Conseil général a mis fin à l’expérience en asséchant la trésorerie de l’association (retards systématiques de versements des crédits alors même que le gouvernement multipliait les appels à la mobilisation dans les quartiers de Marseille. Mais elle peut encore inspirer d’autres actions.

Méthode proposée

« M. Citoyen est triste parce qu’il n’arrive plus à vivre avec les autres et qu’il se sent seul. Nous allons l’aider à réapprendre à vivre avec les autres : c’est votre mission » propose l’intervenant de l’association citoyenne Intolérage aux enfants d’une grande section de maternelle, assis en cercle autour de lui.

L’association a créé une animation dont l’objectif est d’aborder des thèmes fondateurs de la citoyenneté avec des enfants de 5 ans. A partir de chacun des thèmes et au fil des séances, les enfants construisent leur « M. Citoyen ».  Quatre albums servent de support :

– Noire comme le café, blanc comme la lune de Pili Mandelbaum (L’école des loisirs)

– Six milliards de visages de Peter Spier (L’école des loisirs)

– Pourquoi je dois…aider de Claire Llewellyn et M. Gordon (Gamma jeunesse)

– Foufours et Ouakari de Gérald et Frédéric Stehr (L’école des loisirs).

L’intervention de l’association se déroule en quatre séances d’une heure, dans l’ordre des thèmes :

  • Je donne mon avis et je choisis. Il s’agit de déclencher un débat entre les enfants afin que chacun exprime son avis, l’explicite, écoute l’avis de tous et choisisse : chacun a le droit de parler, de ne pas être d’accord, de changer d’avis…

A l’issue de la séance, on dessine la bouche et les oreilles de « M. Citoyen ».

  • J’accepte ce qui est différent de moi. Après lecture des deux premiers albums, le débat s’organise autour des différences. On y fait le constat de la diversité, de la richesse des différences et de l’intérêt de vivre tous ensemble sur cette planète Terre !

« M. Citoyen  » n’est plus seul et vit dans un monde peuplé d’êtres tous différents : on lui dessine les yeux.

  • J’aide et je fais. En s’appuyant sur le troisième album et sur quelques saynètes jouées par les enfants, le débat tourne autour de l’aide : apporter de l’aide, demander de l’aide, pourquoi et comment…

« M. Citoyen » est alors doté de pieds et de mains pour qu’il puisse lui aussi aider et faire.

  • Bilan. En partant du quatrième album, on fait une synthèse du travail fait en classe sur les différents thèmes.

« M. Citoyen » est maintenant complet : il a réappris à vivre avec les autres. On peut donc lui mettre son cœur !