Lien social et emploi solidaire

La table de la fonderie à Mulhouse

L’espace « La Table de la Fonderie »  a été créé à Muhouse par différents mouvements comme Justice Immigration Droit et la maison de la justice et du droit. C’est à la fois un lieu de formation aux métiers de la restauration et un restaurant social de qualité, avec une cuisine de saveurs, un lieu de convivialité et de brassage, dont les tarifs sont modulés.

L’objectif du restaurant est clair : créer du lien afin de rompre l’isolement et d’accélérer l’intégration dans le tissu social et économique.Il s’agit de rompre l’isolement, recréer du lien, mieux vivre ensemble, redonner à tous le goût du restaurant. « La Table de la Fonderie » vise avant tout à proposer un repas sain et équilibré à un prix de 11 €. Les personnes en difficulté financière s’acquitteront de 6 €.

La Table de la Fonderie est aussi un chantier d’insertion. Des  salarié(e)s sortant du dispositif RSA y travaillent, sont accompagné(e)s, suivi(e)s et formé(e)s. L’objectif : trouver un emploi stable

Voir le site

68100 – N°298 – 2020

P.E.P.S. l’emploi solidaire , filiale d’ALC

Pour les personnes qui n’accèdent plus ou très difficilement aux droits fondamentaux inscrits dans la constitution : Emploi, Logement, Protection de la Santé, Justice, Éducation, Formation, Culture, et Protection de la famille et de l’enfance. 

Les valeurs de PEPS : La confiance en l’homme et sa capacité à évoluer, La défense de la dignité de l’être humain, Le respect de la culture de l’autre et de son mode de vie, Le refus de la misère et de l’injustice, La promotion des droits de l’homme et de la citoyenneté de chacun

 

Voir le site   75000 – 2020

Espaces : pour l’insertion dans les métiers de l’environnement 

Espaces est une association d’insertion par les métiers de l’environnement : elle propose des emplois d’insertion à des personnes en difficulté et applique une gestion différenciée des espaces naturels urbains dans l’Ouest parisien. 

 Insérer par l’écologie urbaine, tel est l’objectif d’Espaces depuis sa création. Un défi de taille : développer un projet innovant de gestion douce d’espaces urbains en mutation en aidant des personnes en difficulté à s’insérer socialement et professionnellement.

 Installée à Chaville, dans les Hauts-de-Seine, l’association est née en 1994 . Son premier chantier d’insertion avait pour mission l’entretien des berges de Seine d’Issy-les-Moulineaux, Meudon et Sèvres, afin de réhabiliter les bords de Seine, transformés en friches industrielles délaissées et de redonner un emploi aux anciens ouvriers et aux sans-abris vivant sur les berges. Depuis ce premier chantier, de nombreux autres ont vu le jour, pour l’aménagement et l’entretien écologiques de sites urbains très variés (talus, bois, jardins, parcs…) et l’association poursuit sans relâche sa mission d’accompagnement de personnes en difficulté .

Voir le site

92370 – Chaville – 2020

LEA (Lieu Ecoute Accueil) à Montreuil

La réflexion de plusieurs habitants du quartier Branly-Boissière de Montreuil a fait apparaître la nécessité de créer un outil qui soit à l’écoute des habitants confrontés aux problèmes de drogues ou de conduites à risques et qui permette de rétablir des liens sociaux entre les jeunes et adultes, parents et enfants et qui propose une médiation avec les institutions. LEA a été créée dans le quartier de la Boissière à Montreuil à l’initiative de parents inquiets des dérives liées à la consommation de drogues par les jeunes. L’association a pour but d’être un lieu d’écoute et d’orientation visant à la prévention des toxicomanies, d’écoute des adultes démunis face au comportement de leurs enfants.
Compte tenu des difficultés de faire coexister dans un même lieu jeunes et parents, deux antennes autonomes ont été ouvertes, l’une pour les parents, l’autre pour les jeunes. Les deux équipes se rencontrent régulièrement pour échanger leurs pratiques .

L’association emploie six salariés à temps partiel qui se répartissent quatre temps plein entre les deux lieux d’écoute. Cette équipe est composée de deux coordonnateurs : un travailleur social (Point écoute parents) et un sociologue (Point écoute jeunes), une psychologue qui partage son temps entre les deux lieux, deux habitants accueillants, issus du quartier Branly-Boissière et un membre de la communauté malienne, recruté pour ses connaissances culturelles et linguistiques.

Voir le site « profession banlieue »

N°116 ; 93100 ; Montreuil ; 2021