Changer de cap

4. 6. Redonner à la culture et aux médias leur capacité d’émancipation en les libérant des puissances d’argent

Rendre effective la continuité du régime des intermittents

Rendre effective la continuité du régime des intermittents du spectacle durant toute la durée nécessaire à la remise en route des activités, y compris pour les petites structures, en rendant inconditionnelle et universelle l’année blanche annoncée

Voir ici les doutes de Samuel Churin

 

 

Permettre le déroulement des festivals de l’été en assurant le même desserrement des mesures sanitaires que pour les activités touristiques commerciales, y compris pour les petits festivals

Faire l’inventaire, dès les prochaines semaines, les multiples situations ubuesques où se trouvent les artistes auteurs, face à des mesures inapplicables et pleines de failles, qui excluent la plupart des artistes-auteurs mais ne manquent pas d’aider ceux qui n’en avaient pas besoin.

Voir ici l’appel de nombreux responsables de festivals et associations

 

À court terme : sécuriser l’activité du secteur culturel à finalité non lucrative

Protéger et promouvoir la diversité culturelle face aux risques d’homogénéisation, de concentration et de replis identitaires liés à la mondialisation culturelle

Manifeste de l’UFISC pour une autre économie de l’art et de la culture A lire ici

Placer l’activité artistique quelle qu’elle soit hors de la finalité marchande (amateur, professionnelle, artisanale ou industrielle). Les activités et les œuvres artistiques ne doivent pas être considérées comme des marchandises ou des biens de consommation comme les autres

Déclaration universelle de l’Unesco sur la diversité culturelle A lire ici

 

Reconnaître et sécuriser les modes de fonctionnement économiques propres au secteur culturel (coopératif, poly-compétences, non lucratif, dans le cadre d’une économie plurielle et artisanale), en sortant des logiques actuelles de l’offre culturelle.

Manifeste de l’UFISC pour une autre économie de l’art et de la culture A lire ici

 

À moyen terme : relance et refondation du secteur culturel

A l’inverse des majors comme Amazon, Canal+ ou Disney qui se sont enrichis pendant la crise, le cinéma, librairies et tiers lieux ont été fragilisés et beaucoup risquent de disparaître ou ont déjà mis la clé sous la porte. Une relance du secteur s’impose à court terme, et dans un second temps c’est une refondation qui est nécessaire pour que le rôle essentiel des artistes dans la vie sociale soit reconnu et considéré. Il n’y a pas de transformation de la société ni de vitalité démocratique sans une vie culturelle pour tous et un imaginaire porteur d’espoir.

Convoquer des États généraux de la culture dès que des nouvelles orientations seront définies, afin de repenser le rôle d’un imaginaire porteur d’espoir pour réussir la transformation écologique et sociale.

définir avec tous les intéressés une politique culturelle ambitieuse de démocratie culturelle et de développement de la culture populaire, aussi bien en termes d’accès aux œuvres que de pratiques culturelles et artistiques pour tous, ancrée dans les territoires.

– dégager les moyens correspondants pour donner aux artistes les moyens de leur indépendance, de la recherche et d’un véritable travail de développement culturel

Laurent Klajnbaum

 

Des médias libérés

La concentration des moyens de production de l’information entre les mains de quelques milliardaires du BTP, de l’armement, du luxe ou de la téléphonie anéantit l’indépendance de la presse alors qu’une véritable information des citoyens est indispensable à la démocratie

Version 1 Déposséder les milliardaires des médias afin de les rendre aux journalistes

Gilets jaunes. Le vrai débat. Voir ici

Version 2 Interdire le contrôle de médias par des entreprises qui ont des intérêts dans d’autres secteurs

Coordination permanente des médias  libres  A voir ici

Version 3 Mettre en place un nouveau système de mutualisation des moyens de la presse d’intérêt général à but non lucratif (à distinguer de la presse récréative), reposant une mutualisation des services de production et de distribution

Voir ici la proposition de Pierre Rimbert Monde Diplo déc 2019 (la presse d’intérêt général représente 500 publications sur près de 5000)

 

Créer un conseil national des médias, de tous les médias, remplaçant le CSA

Encourager le développement des médias citoyens grâce à une refonte du système des aides à la presse, une fiscalité spécifique, à des formes coopératives de salariés et de lecteurs, la promotion de financements participatifs

Voir ici les propositions d’ACRIMED