Face à la crise qui s’aggrave, compter sur nos propres forces

Lettre N°23, spéciale précarité, 21 février 2021

Nous ouvrons notre seconde lettre « spéciale » Forum Précarité par quelques mots sur le contexte avant de  présenter notre second atelier. Elle se conclura comme vous en avez maintenant l’habitude, par quelques actualités ci-dessous porteuses d’espoir, de luttes et de réflexions.

L’évolution de la situation sanitaire et économique, et ses conséquences prévisibles

Deux récents interviews de Gaël Giraud (voir ici) et d’Anice Lajnef (voir ici) montrent qu’on va vers une crise très grave, sans précédent depuis 1930. Elle se traduit par la déflation, c’est-à-dire une stagnation dont il est très difficile de sortir. Cela va se traduire par des millions de chômeurs supplémentaires, s’ajoutant aux 4 millions de chômeurs et précaires actuels et au million de personnes qui ont basculé dans la pauvreté en 2020. Face à ce tableau, une autre voie serait possible : annuler la dette de la BCE afin de financer au niveau européen un grand plan de reconstruction écologique, distribuer des moyens nouveaux aux citoyens, sans contrepartie, imposer fortement les hauts revenus, les patrimoines, l’énergie, …

Mais, au lieu d’aller dans ce sens, le gouvernement des 3B (Bercy, Bruxelles, Berlin) n’envisage que la réduction de la dette publique, qui aggrave la crise, et poursuit obstinément un programme de réduction des interventions publiques et de privatisation de tout (l’épargne populaire, la SNCF, EDF…), poursuivant un grand plan dogmatique de privatisation du monde. On va donc vers le chaos, d’autant que la crise économique a toutes les chances de se doubler d’un krach financier dont nul ne sait comment il va être géré. Les  timides régulations mises en place après la crise de 2008 ont été contournées par le shadow banking, la spécumlation a repris de plus belle. Les conséquences sont incalculables et imprévisibles.

Face à la crise sanitaire, le gouvernement ne prend pas les mesures nécessaires, laisse pulluler le virus, ne contrôle pas les déplacements ni le respect des règles sanitaires. Cette attitude est incompréhensible si on pense qu’il fait tout pour vaincre la pandémie. Le gouvernement s’en fiche parce que sa cote de popularité ne faiblit pas. Il cultive la peur, car faire peur bénéficie au pouvoir en place et éteint les mobilisations. Les médias en font des tonnes sur le virus et nous tiennent en haleine jour après jour. Voilà sa première boussole.

Par ailleurs, l’économie s’effondre, mais la Bourse s’envole. Pour le gouvernement tout va bien, car c’est sa seconde boussole. Il gère à court terme en créant veillant à ne pas aliéner la possibilité de reprendre les privatisations le moment venu. Donc, baisse des allocations de chômage en vue, pas de moyens supplémentaires pour les hôpitaux ou l’éducation nationale, mais plutôt de nouvelles suppressions de postes.

Comment anticiper ces cataclysmes à notre modeste échelle ? Le second temps du forum précarité, jeudi prochain, prend une actualité nouvelle, montrant comment les chômeurs et précaires peuvent s’auto-organiser et la mutualisation des expériences porteuses d’alternatives, et comment les luttes se poursuivent.

2ème temps du forum Précarité, jeudi 25 février de 18h à 20h30

Comment les précaires s’auto-organisent en comptant sur leurs propres forces

 

Notre premier atelier a permis de mieux mesurer les dégâts présents et à venir. Dans ce second temps, nous allons donner la parole à 7 expériences locales, dans les quartiers et les entreprises, où les précaires prennent leur avenir en main. Après une introduction courte, nous aurons trois ateliers sur :

L’accompagnement et l’auto-organisation d’habitants précarisés dans les quartiers, avec CHO3 à Marseille et Terrain d’Entente à St-Etienne,

Les actions d’auto-organisation de chômeurs et précaires, avec Chôm’Actif 63, la Maison des Chômeurs de St-Girons et la Maison de la Citoyenneté Mondiale de Mulhouse,

Initiatives économiques de précaires, autogérées, avec les ex-über de Bordeaux et l’AprèsMcDo de Marseille. Pour conclure par un temps de nouveau commun. (voir les associations invitées ci- dessous)

Pour chaque atelier on prévoit un temps d’apports ou de témoignages, d’échanges et et de débats, où chacun peut apporter sa propre expérience. D’avance merci de votre contribution à ces échanges et à la diffusion des actions mises en œuvre sur le terrain.

Cliquez ici pour être directement connecté

En cliquant ici sur ce lien « Forum précarité » , vous pouvez regarder l’intégralité de notre premier Atelier où nous étions plus de 30 participants pour un débat passionnant et de haute volée, ou télécharger/entendre les interventions de Patrick Cingolani, sur l’état des lieux de la précarité en France sociologue, d’Evelyne Perrin, sur les attaques contre les dispositifs d’aide et de Benoit Hazard, directeur de labo au CNRS, sur la précarité étudiante., de 18h à 20h 30

Ils seront avec nous pour débattre

Terrain d’Entente Saint-Etienne – L’Association développe une démarche de Pédagogie Sociale dans le quartier le plus pauvre de St Etienne. C’est une pratique qui interroge les formes conventionnelles de l’intervention sociale. C’est une pédagogie de la proximité, de la réciprocité, de l’amitié. Chaque année sont engagées de nouvelles activités qui font sens pour le collectif, partant des aspirations, des envies, avec la participation active des enfants, des jeunes, des adultes. Voir ici sur le site

CHO3 – Le Collectif d’habitants Organisés du 3e arrondissement de Marseille est un syndicat d’habitants tous terrains, notamment pour les démarches administratives, l’accès aux soins, la lutte contre les discriminations…

La Maison de la citoyenneté mondiale de Mulhouse – Lieu de démocratie directe depuis près de 20 ans, c’est un espace collectif de forums, de solidarités d’ici et de là-bas, d’économie sociale et solidaire, avec SOS meubles, le Magasin pour rien,… et un lieu d’auto-organisation des chômeurs autour d’initiatives concrètes. On peut les suivre ici sur facebook

Chom’actif à Clermont-Ferrand – Leur Maison des chômeurs est un lieu d’entraide, de convivialité, d’accompagnement et de défense des droits. L’association mène de nombreuses actions, réalisées pour et par les chômeurs et précaires : restaurant associatif, activités culturelles, Solidair’net, atelier informatique, banque alimentaire qui repose sur les produits locaux… Pour en savoir plus c’est ici  

Maisons des chômeurs de Saint-Girons (Ariège) – Cette association fait aussi partie du Mouvement National des Chômeurs et Précaires (MNCP) avec des missions plurielles : écoute, appui moral et administratif, défense des droits, groupes de réflexion, en lien avec Pôle Emploi. Voir ici  

L’Après-M, les ex du Mc Do de Marseille – Les anciens salariés et les habitants ont occupé les locaux et les ont transformés en Plateforme d’entraide. De l’alimentation à la santé, du logement à l’éducation, un lieu solidaire et humain pour se réapproprier la vie. Pour les suivre cest ici  

Les ex -Über de Bordeaux – Ils ont commencé par lutter contre leur employeur Uber-Eat et Deliveroo, s’en séparer et créer leur coopérative. Aujourd’hui, ils ont créé une Fédération des coopératives de livraison pour soutenir de nouveaux projets. Elle regroupe 21 coopératives en France, mais aussi en Belgique, en Espagne…  Voir ici

 

Adhérer/soutenir le Collectif pour construire l’avenir

Aujourd’hui, nous avons besoin de l’adhésion ou du soutien de tous ceux et celles qui partagent cette aspiration à résister et construire dans ce contexte difficile. Aussi nous vous sollicitons pour adhérer à l’association en 2021.

Votre adhésion est d’abord un soutien symbolique et financier et un partage de la démarche, pour l’élargir et la renforcer.

Ce soutien financier est précieux, car cela nous permet d’être indépendants. Nous avons fonctionné jusqu’ici grâce à l’engagement bénévole de plusieurs dizaines d’entre nous. Mais ce fonctionnement touche aujourd’hui ses limites compte tenu du développement du réseau.

On peut adhérer :

– au moyen du bulletin d’adhésion/soutien qu’on trouvera ci-joint, accompagné d’un chèque,

– ou par internet, en cliquant sur le lien suivant : adhérer/soutenir le collectif. Les montants sont indicatifs. Chacun peut les adapter en fonction de l’état de ses finances.

 

Les victoires de la quinzaine

Plusieurs bonnes nouvelles au cours de la quinzaine écoulée montrent l’efficacité des mobilisations citoyennes dans la durée et des actions en justice pour faire respecter le droit. Un encouragement à persévérer dans nos mobilisations mêmes si parfois elles paraissent sans résultats.

Abandon du 4ème terminal de Roissy

Le gouvernement a annoncé, le 11 février, l’abandon du projet actuel d’agrandissement de l’aéroport Charles-de-Gaulle. Changement de ton au gouvernement : « C’est un projet obsolète, qui ne correspondait plus à la politique environnementale du gouvernement et aux exigences d’un secteur en pleine mutation, tourné vers l’avion vert de demain ». Les opposants dénoncent une annonce insuffisante et un coup de communication. Pour eux, le gouvernement n’a pas abandonné le projet mais veut le réviser. La vigilance s’impose. Voir ici l’article de Reporterre

50 ans après ! Procès de dix-neuf firmes chimiques productrice de  l’Agent Orange

C’est déjà une victoire plus de 50 ans après les faits. Un procès historique a eu lieu le 25 janvier, intenté par Mme Tran To Nga, franco-vietnamienne de 79 ans contre les géants de la pétrochimie.

Bayer-Monsanto figure parmi les 14 multinationales au banc des accusés, toutes productrices de  « l’agent orange », un puissant herbicide déversé par l’armée américaine pendant la guerre du Vietnam, responsable aujourd’hui encore de très nombreux cancers et malformations génétiques. Le délibéré interviendra le 10 mai. Voir ici l’article de Politis

Après l’occupation de l’Hôtel-Dieu, 80 sans-abri hébergés le jour même

Le 13 février, par grand froid, le collectif Réquisitions (regroupant nombre d’associations et collectifs dont le DAL) a occupé l’Hôtel-Dieu, événement largement relayé par les médias. Suite à cette action, 80 sans-abri ont été hébergés le soir même, par la préfecture, dans différents hôtels et centres d’urgence. Le Collectif se bat pour l’hébergement inconditionnel et sans remises à la rue. Il a déposé à la Préfecture de Paris 412 demandes de réquisition d’immeubles vacants le 11 décembre. Voir ici la vidéo de cette action

 

La CNIL retoque le recours aux drones prévu par la loi « sécurité globale »

La Commission nationale informatique et libertés considère le recours aux drones par les forces de l’ordre présente un risque pour les libertés individuelles. Elle rappelle à l’ordre le Ministre de l’intérieur, l’enjoignant de cesser d’«utiliser de manière illicite des drones équipés de caméras » lors de manifestations. D’autres mesures de la loi sont dans son collimateur. Voir ici l’article du Monde :

Cour Pénale Internationale : la fin de l’impunité d’Israël

La Cour Pénale Internationale (CPI) s’est déclarée compétente pour enquêter sur les crimes de guerre commis par Israël à l’encontre du peuple palestinien, notamment à Gaza en 2014. Ces attaques d’Israël avaient fait 2251 morts palestiniens, essentiellement des civils, dont 400 enfants. La compétence de la CPI concerne aussi la colonisation considérée comme crime de guerre en Cisjordanie et Jérusalem-Est. Voir le communiqué du MRAP

Victoire historique : l’Etat condamné pour inaction climatique

Après la mobilisation incroyable qui a porté l’Affaire du Siècle, avec 2,3 millions de signatures, le tribunal. administratif de Paris reconnaît que « l’augmentation constante de la température globale moyenne de la Terre est responsable d’une modification de l’atmosphère et de ses fonctions écologiques » et que « l’Etat doit être regardé comme responsable d’une partie de ce préjudice, dès lors qu’il n’a pas respecté ses engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre ».

C’est une victoire historique pour nous tous qui avons soutenu l’Affaire du Siècle Voir ici l’intégralité du jugement (c’est lisible et court)

Agir

Pétition mondiale « Levez les brevets sur les vaccins contre le COVID »

Une pétition mondiale est lancée pour permettre la diffusion libre des vaccins au nom de la santé mondiale. Il est inacceptable que les Big Pharma décide à qui elles livrent et à quel prix. La pétition demande pour cela de lever les brevets sur les vaccins et les futurs traitements contre le COVID, en utilisant des licences libres ou des licences obligatoires. Les vaccins ne doivent pas être traités comme des marchandises mais comme des biens communs, parce que l’argent ne doit pas être un frein à la santé mondiale. Il est temps de mettre en place des licences permettant leur fabrication libre.

Cet appel est signé de nombreuses personnalités internationales, dont Jean Ziegler, Lula, Jean-Luc Mélenchon, Aminata Traoré, James Galbraith, Rafael Correa. Lire ici l’appel

Loi séparatisme : une grave atteinte aux libertés associatives. Signez  la pétition

Des universitaires et des associations ont lancé un appel dans Libération le 21 janvier dernier. Pour eux, la loi séparatisme proposée par le gouvernement est une menace grave pour l’ensemble de nos libertés, car elle a pour effet d’encadrer, contrôler et sanctionner davantage l’action de toutes les associations sous prétexte de réguler l’activité de quelques dizaines d’entre elles. signez ici la pétition

L’Occitanie se mobilise pour les éco-systèmes forestiers des Pyrénées

Un collectif « Touche pas à ma forêt » s’est constitué pour défendre les écosystèmes forestiers et refuser le projet de méga-scierie d’une multinationale italienne privée à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) qui se traduirait par la mise à mal de l’ensemble forestier du massif Pyrénéen. Ce collectif rassemble des citoyens, associations, professionnels de la forêt, syndicats, formations politiques.

Tous se sont mobilisé de manière spectaculaire à Toulouse -voir photo- et préparent d’autres mobilisations.

Pour en savoir plus c’est ici. Vous pouvez aussi Signez ici la pétition comme déjà 70 000 citoyens :

Une ZAD dans le triangle de Gonesse

Après avoir gagné l’abandon d’EuropaCity, ce monstre commercial prévu sur des terres agricoles, le collectif du Triangle de Gonesse (Val-d’Oise) réclame l’abandon du projet de gare au milieu des champs.

Depuis dimanche 7 février, une Zad défend le triangle de Gonesse contre l’urbanisation en bloquant son projet de construction. Comment s’organise la vie quotidienne sur place ? : voir le Reportage de Reporterre

.

La FSGT candidate au CNOSF pour promouvoir un sport solidaire et humain, ouvert à la société

Emmanuelle Bonnet Oulaldj, présidente de la Fédération Sportive et Gymnique du Travail, a fait acte de candidature à la présidence du Comité National Olympique. Son objectif est de rappeler la nécessité un sport solidaire et humain, ouvert à la société, et non d’un sport business.  Emmanuelle Bonnet Oulaldj place sa candidature sous l’égide de Nelson Paillou qui déclarait : “Si l’on veut que le sport ait un avenir, il faut qu’il soit humain. S’il échappe à l’Homme, il disparaîtra, comme il a déjà disparu par le passé ”. Créé en 1908, la FSGT est forte de 270 000 pratiquant.e.s et de 5 000 clubs, principalement dans les milieux populaires. Aucune femme n’a jusqu’à présent dirigé le sport français. Voir ici l’article de l’Equipe et télécharger pdf de la lettre d’Emmanuelle Bonnet Ouladj

Le Tour de la mémoire, 2300 km à vélo solaire pour conjourer Alzheimer

Les victoires sont aussi personnelles, peuvent être des gestes d’amour, de solidarité et d’ingéniosité écologique. Laurence et Robert, son mari atteint par la maladie d’Alzheimer, ont entrepris un périple de 2300 km sur un vélo solaire pour briser le tabou de la maladie, collecter des fonds. Le prototype a été mis au point par le père de Robert, marchand de vélo de son état, en reliant entre eux 2 vélos solaires pour en faire un tandem. À chacune des 52 étapes, ils sont accueillis et recueille des fonds pour France Alzheimer. Voir ici l’article de La Dépêche

Comprendre

L’AITEC publie une première analyse de l’accord UE-Chine

L’Union européenne  a annoncé avoir trouvé un « accord de principe » avec la Chine autour d’un accord global sur l’investissement. Négocié depuis huit années dans une totale opacité, cet accord soulève de nombreuses interrogations. Face aux critiques venues de toute part, la Commission a publié le 22 janvier 6 textes issu de l’accord, dont il manque l’essentiel, mais qui permettent toutefois de percevoir les priorités. Pour prendre connaissance de l’analyse de l’AITEC c’est ici

Les Manifestes d’Edouard Glissant et de Patrick Chamoiseau – La découverte

Les Manifestes, d’Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau viennent de paraitre. Certes ils ont déjà été diffusés, mais dès la première page, ce n’est pas le souvenir se présente, c’est leur actualité. En temps d’épidémie, de loi contre les séparatismes, de macronisme aigu …

« Il n’y a de puissance que dans la Relation et cette puissance est celle de tous. Toute politique sera estimée à son intensité en Relation. Et Il y a plus de chemins et d’horizons dans le tremblement et la fragilité que dans la toute-force ». Nous envions ceux qui vont découvrir leur pensée et leur langue. Voir ici la présentation

La France est-elle en train de négocier les conditions de son ralliement à l’Accord UE-Mercosur ?

Selon un « document de travail » émanant du Ministère du commerce extérieur, la France semble accepter de sauver cet accord controversé, aux côtés de la Commission européenne. Voir ici l’analyse de l’Association STOP CETA MERCOSUR :

A voir absolument, le clip d’A. Rieka, sur les conditions d’enseignement « On est choyés » (prod Syko)

Le clip d’un prof de math face à la gestion d’une commune au collège, et aux instructions contradictoires et adhérentes de la hiérarchie Voir ici la vidéo sur YouTube

« Exercer son aptitude à l’utopie est une nécessité absolue quand l’avenir paraît avoir disparu ». Interview de l’historienne Sophie Wahnich dans Libération

Comment nous projeter dans l’avenir et imaginer un monde meilleur alors que la crise sanitaire nous donne l’impression de faire du sur-place ? Pour l’historienne, spécialiste de la Révolution française, la pensée utopique constitue une source d’émancipation plus que jamais nécessaire. Elle montre comment les utopies et quelquefois leur incarnation concrète sont devenue réalité.

Voir ici l’article dans Libé (pour les abonnées) ou charger la copie p.1 et la page. 2

Cette lettre ne dit pas tout : vous en trouverez beaucoup plus sur le site

Parlez-nous de votre action, faites nous part, de vos questions ou propositions

Vous pouvez aussi nous contactez sur contact(at)changer2cap.com