Appel à participer au Forum Social Mondial, du 23 au 30 janvier 2021

 

Élargir la réflexion et la mise en réseau face aux enjeux mondiaux

Le Forum Social Mondial se tiendra cette année, sous forme virtuelle, du 23 au 31 janvier. Ce sera le 20e anniversaire du premier Forum social mondial de Porto Alegre. Sa forme virtuelle, du fait de la situation sanitaire, est une contrainte mais aussi une opportunité. Alors qu’auparavant il fallait préparer un voyage à l’autre bout du monde plusieurs mois à l’avance, les échanges virtuels permettent à de nouveaux acteurs d’entrer en relation.

Plus de 4000 inscriptions ont été enregistrées depuis le 1er décembre, venant de 83 pays, dont 690 organisations. Voir ici le site

De nombreux ateliers sont organisés à distance, dans différentes langues, ainsi que des séances plénières. Les échanges ont vocation à se prolonger dans la durée tout au long de l’année 2021. On compte d’ores et déjà 315 initiatives.

Le Collectif « Changer de cap » a décidé, bien que très tardivement, de participer au FSM. Celui-ci constitue une occasion irremplaçable de sortir d’une vision parfois trop hexagonale des initiatives et des questions, de nous ouvrir à d’autres vérités et de participer à des échanges avec des organisations similaires d’autres pays.

Concrètement, nous proposons à ceux qui le souhaitent de participer à un ou plusieurs ateliers et séances plénières au nom du Collectif.

Nous avons sélectionné une série d’ateliers et séances plénières particulièrement en phase avec les questions que nous nous posons, qui sont présentés plus loin dans cette lettre. Nous proposons également un nouvel atelier sur « L’auto organisation, un des piliers de la transformation sociale ».

Si vous êtes intéressés pour participer à l’un d’eux, vous devez créer votre compte individuel de participant (nom d’utilisateur et mot de passe) en allant sur le lien ici et choisir les activités auxquelles vous souhaitez participer.

Si vous participez, merci de nous envoyer vos coordonnées, et, après le forum, un petit compte rendu des débats auxquels vous aurez participé, des actions porteuses d’alternatives qu’on peut mettre sur le site, des liens qui pourraient être établis avec des organisations ou des réseaux similaires,.

Nous organiserons en février une rencontre pour tous les participants au forum pour faire une lecture transversale et tirer des conclusions.

Les enjeux du FSM 2021 par rapport à la situation mondiale

Par Gustave Massiah IPAM (Institut pour un autre monde)

Les enjeux du Forum Social Mondial 2021 sont considérables. Il doit permettre de : redéfinir une proposition altermondialiste correspondant à la nouvelle situation ; comprendre les contradictions nouvelles du système mondial ; partir des mouvements pour résister, définir les alternatives, construire un nouveau projet d’émancipation.

La situation est profondément contradictoire au niveau mondial et dans de nombreux pays, comme l’a encore illustré la situation chaotique des Etats-Unis. L’austéritarisme, combinant austérité et autoritarisme, risque d’évoluer vers néolibéralisme dictatorial, avec des idéologies identitaires et sécuritaires, porté par des couches sociales que la peur du déclassement et l’insécurité font basculer vers les droites extrêmes en laissant des marges de manœuvre à des milices fascistes. Les nationalismes virulents sont à l’offensive, les régimes dictatoriaux se multiplient et plus d’un milliard de personnes vivent dans des régions en guerre.

A l’inverse, des mouvements profonds démontrent des volontés de changement radical : le mouvement des femmes remet en question des rapports millénaires ; le mouvement de l’urgence climatique fait exploser les certitudes sur la conception du développement fondé sur la croissance productiviste ; le mouvement contre le racisme et les discriminations, à l’exemple de mouvements comme Black Lives Matter, les afro-féministes brésiliennes, les peuples autochtones, met en avant la décolonisation inachevée. … Lire la suite

Adhérer/soutenir le Collectif pour construire l’avenir

Aujourd’hui, nous avons besoin de l’adhésion ou du soutien de tous ceux et celles qui partagent cette aspiration à résister et construire dans ce contexte difficile. Aussi nous vous sollicitons pour adhérer à l’association en 2021.

Cette adhésion est d’abord un soutien symbolique et financier et un partage de la démarche, pour l’élargir et la renforcer.

Ce soutien financier est précieux, car cela nous permet d’être indépendants. Nous avons fonctionné jusqu’ici grâce à l’engagement bénévole de plusieurs dizaines d’entre nous. Mais ce fonctionnement touche aujourd’hui ses limites compte tenu du développement du réseau.

On peut adhérer :

– au moyen du bulletin d’adhésion/soutien qu’on trouvera ci-joint, accompagné d’un chèque,

– ou par internet, en cliquant sur le lien suivant : adhérer/soutenir le collectif. Les montants sont indicatifs. Chacun peut les adapter en fonction de l’état de ses finances.

Quelques ateliers proposés

Nous vous recommandons 10 initiatives qui se déroulent en langue française. Mais cela n’exclut votre participation à d’autres ateliers,dont vous maîtriseriez la langue bien sûr ! Voir ici l’ensemble des ateliers

Les horaires indiqués sont tous l’heure française (GMT + 1h).

Conférence de convergence francophone

Samedi 30 janvier 2021 – 18:00 / Durée: 120 min

Description : Le CRID (Centre de Recherche et d’Information pour le Développement) – France propose d’organiser avec d’autres réseaux (Forum Social Maghreb, Alternatives Québec, CNCD Belgique, Convergence Ouest-Africaine des Luttes pour la Terre et l’Eau…) une conférence de convergence francophone afin de partager les enseignements de ce Forum Social Mondial 2021 et de dessiner ensemble l’horizon des mobilisations à venir. Voir ici la présentation  

Fragilité des systèmes de santé face aux crises sanitaires

Dimanche 24 janvier 2021 – 11:00 / Durée: 120 min / Organisateur Centre d’études et de recherche en Sciences sociales (CERSS)

Description : La propagation du Covid 19 dans le monde a permis de mettre en relief les limites, voire la fragilité des systèmes de santé aussi bien dans les pays du Sud comme ceux du Nord. L’activité organisée vise de mettre l’accent sur les causes et les limites des systèmes sanitaires qui ont eu des réponses diverses face aux crises sanitaires. Voir ici la présentation  

Dérèglement climatique et armement, dont les armes nucléaires

Dimanche 24, janvier 2021 / 15:00 / Durée : 90 min / Organisateurs CRID et Mouvement de la Paix

Description : Deux fléaux menacent la planète, le dérèglement climatique et le risque nucléaire militaire. Points à discuter : la militarisation de la société, la prise d’effet du TIAN, Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires, les dépenses d’armement et la pollution d’origine militaire. Voir ici la présentation  

Pillage de l’Afrique par les multinationales et les banques de développement. Et si la solution  venait des pays exploités?

Lundi 25 janvier 2021 – 17:00 / Durée: 120 min / Organisateurs : ATTAC, CADTM

Description : Les politiques des banques et des gouvernements du Nord sont destinées à favoriser la main mise sur les ressources naturelles nécessaires à sa « croissance » (verte ou pas) et à l’enrichissement de ses multinationales et de leurs actionnaires. Ce « tapis rouge » déroulé aux multinationales d’extraction et à celles rachetant les services publics est un pillage, pérennisé par la dette et le maintien au pouvoir de dirigeants complices qui favorise le gaspillage des ressources et donc le ravage de la Planète. L’Afrique est la 1è victime de ce pillage : des témoignages depuis ce continent seront partagés. Et si la solution au dérèglement climatique et à la destruction de l’environnement venait des pays exploités ? Voir ici la présentation  

Éducation à la Culture de la Paix

Lundi 25 janvier 2021 / 17:00 Durée : 90 min / Organisateur CRID

Description : L’éducation et la formation à la culture et la paix,  aux domaines d’action de la culture de la paix sont essentiels pour effacer les vieux réflexes de guerre et de violence pour mettre en œuvre l’ensemble des conditions permettant d’avancer vers une société plus pacifique et démocratique. Échange d’expériences et d’analyses. Voir ici la présentation  

Tous et toutes féministes ! Mais pour quelles transformations ?

Mercredi 27 janvier 2021 – 18:30 / Durée: 120 min / Organisateurs : ATTAC, Adéquations

Description : Le « féminisme » va-t-il être récupéré par un modèle économique fondé sur la prédation et la compétition générale, par des affichages « féministes » d’institutions, d’Etats ou même d’acteurs non gouvernementaux ? Quelles sont les analyses, pratiques et résistances de femmes et féministes, du niveau local au niveau international, qui pourraient mener à une réelle transformation d’un monde dominé actuellement par des injustices sociales, économiques et écologiques ? Voir ici la présentation  

Discussion autour des propositions de revendications, mobilisations et alliances à porter au Forum social européen des migrations

Jeudi 28 janvier 2021 – 12:30 / Durée : 90 min / Organisateur : Comité régional du Forum social européen des migrations

Description : Cette année se tient le premier Forum Social Européen des Migrations. Différents pré-forums sont organisés par des délégations nationales afin de co-construire collectivement les propositions de revendications, actions et alliances à mettre en place. Ces différentes délégations nationales se rencontrent ensuite toutes au Forum européen afin de consolider un plaidoyer commun, initier des cadres de coopération à long terme et proposer des mobilisations transnationales concrètes. Cette activité est l’occasion pour la délégation française de présenter les résultats de ces rencontres et de dialoguer avec d’autres délégations nationales ainsi qu’un autre comité régional. Voir ici la présentation  

Comment sortir de la crise ?

Jeudi 28 janvier 2021 – 15:15 / Durée : 120 min / Organisateurs : CGT France ; CGIL Italie, CUT Brésil, CDT Maroc, ACV-CSC Belgique,

Description : Débats entre syndicats de différents continents sur le rat l’action pour protéger et étendre les droits des salariés. Voir ici la présentation 

Webinaire sur la laïcité et les instrumentalisations qui en sont faites

Jeudi 28 janvier 2021 – 17:00 / Durée : 120 min /

Description : Actuellement en France, au détriment des libertés individuelles et associatives, dans le contexte de la future loi « contre le séparatisme ». Co-organisé avec le CRID et le Festival des Solidarités, ce webinaire vise à former les actrices et acteurs des solidarités français.e.s aux notions abordées, et à les outiller pour mieux comprendre et maîtriser les enjeux complexes qui y sont associés. Voir ici la présentation  

Conférence justice sociale et écologie, l’exemple de la gratuité

Jeudi 28 janvier 2021 – 18:00 / Durée : 120 min / Organisateur PEPS

Description : Dans cette conférence, Paul Aries présentera sa pensée autour de la gratuité pour montrer les liens qui existent entre écologie et justice sociale. Voir ici la présentation  

Auto-organisation et transformation sociale (atelier proposé par le Collectif « Changer de cap »)

Jeudi 28 janvier 2021 – 18:00 / Durée : 120 min / Organisateur Collectif « Changer de cap »

Description : Tout comme les luttes et les changements institutionnels, l’auto-organisation des citoyens pour changer localement la réalité des territoires est une dimension indispensable pour changer la société. Certaines expériences locales changent la réalité territoriale et améliorent la vie,, mais peuvent aussi préfigurer des conquêtes sociales, écologiques et démocratiques. Par exemple la multiplication des dispensaires municipaux a préfiguré la Sécurité sociale. Changer de cap recense sur son site plus de 200 de ces expériences porteuses d’alternatives. Dans ses actions, l’auto-organisation est déterminante pour rendre effectives, durables et fécondes les initiatives citoyennes. L’atelier propose d’explorer ces questions en donnant la parole à quelques acteurs. Voir ici la présentation  

Tout ceci n’épuise pas l’actualité, qui continue d’être riche et dense. Voici donc quelques nouvelles de la quinzaine écoulée (France et international)

Les victoires de la quinzaine

La France demande à l’UE la sortie du Traité européen sur la charte de l’énergie

Ce n’est pas encore gagné mais c’est un bon pas en avant. Le gouvernement vient d’annoncer par voie de tweet (Barbara Pompili, Franck Riester, Clément Beaune) avoir écrit à la Commission européenne pour « étudier une sortie coordonnée de l’UE » du Traité sur la charte de l’énergie, ce traité qui protège les pollueurs.  La France ne doit pas en rester là et elle doit s’engager à s’en retirer de manière unilatérale à brève échéance en cas de refus comme l’a fait l’Italie et comme le demandent les organisations de la société civile. Pour en savoir plus voir ici le site de STOP-TAFTA-MERCOSUR

Des voix pour la Paix Israël/Palestine : 60 jeunes israélien.ne.s de 18 ans refusent leur conscription

C’est à chaque fois une victoire quand des voix nouvelles parlent de la paix.

Ecoutons ces soixante lycéens et lycéennes israéliens qui signent une lettre : « Nous sommes un groupe d’Israéliens et d’Israéliennes de 18 ans, à la croisée des chemins. L’État israélien demande notre conscription dans l’armée. Elle est censée être une force de défense supposée sauvegarder l’existence de l’état d’Israël. En réalité, l’objectif de l’armée israélienne n’est pas de se défendre des armées hostiles, mais d’exercer son contrôle sur une population civile ». Lire  la suite

Une grève victorieuse 250 millions de personnes, vous connaissez ?

Depuis 2 mois, les agriculteurs indiens manifestent contre la libéralisation du secteur agricole. 250 millions de personnes se sont mobilisés, notamment aux portes de New Delhi, dont l’accès est bloqué, pour demander la suspension des 3 lois qui sont à l’origine de la crise. Obligée d’intervenir du fait du blocage de la situation, la Cour suprême indienne a suspendu les trois réformes agricoles du gouvernement dirigé par Narendra Modi.

Mais cette décision n’a pas calmé l‘afflux des manifestants aux portes de Delhi, car leur demande tient en 3 mots « retrait des lois » Voir ici l’article de Bastamag

Une première coopérative ferroviaire créée en France par 2000 ruraux

Face à l’ouverture à la concurrence et au repli, les citoyens s’auto-organisent pour construire des solutions alternatives à l’abandon des lignes. C’est ainsi que citoyens militants ont créé Railcoop, une coopérative, pour rouvrir la ligne Bordeaux-Lyon, abandonnée par la SNCF en 2014.

Il s’agit de la première coopérative ferroviaire créée en France. Ils sont artisan, ancien conducteur de train, fonctionnaires ou ingénieur du son, ils habitent à la campagne et estiment indispensable de pouvoir se déplacer de façon écologique. Ce n’est un projet pas si fou : déjà 2000 personnes ont pris des parts. Cela ne s’oppose pas bien sûr à la nécessité de défendre et développer le service public. « Envoyé spécial » a suivi cette aventure : Voir ici l’émission

 

Agir

Culture en danger : signez la pétition !

La culture n’étant pas considérée comme un secteur essentiel, la réouverture des salles s’éloigne. De très nombreux artistes et techniciens, non intermittents, sont passés sous le seuil de pauvreté, beaucoup ont perdu plus de la moitié de leurs revenus.

La moitié des compagnies sont menacées dans leur survie, les dégâts sont considérables, d’autant que même la réouverture des salles ne réglera pas le problème lié aux retards des projets artistiques et à leur embouteillage. « Nous n’acceptons pas la mise à l’arrêt total,

nous voulons travailler, ouvrir des droits sociaux et retrouver le public dans de bonnes conditions sanitaires, le plus vite possible ! ». Ils poursuivent et amplifient leur mobilisation en lançant une pétition, et sollicitent  votre signature. Pour Signer la pétition, c’est ici

Lutter contre le « capitalisme verre »

Depuis deux mois, les verriers du groupe Verallia, à Cognac, sont en grève. Ils s’opposent aux suppressions de postes massives annoncées sur leur site. L’entreprise verse de confortables dividendes, le fonds d’investissement américain Apollo Global se moque de l’ancrage local dans cette région viticole. BPI France, qui est actionnaire, ferme les yeux et regarde ailleurs. « C’est contre la logique du capitalisme que nous nous battons aujourd’hui ». Voir la suite sur l’article de Bastamag

Un petit geste pour commencer à se libérer des GAFAM en passant à l’acte

Google a réussi à nous faire croire que son moteur de recherche est un mal nécessaire, qu’il n’y a pas d’alternative. Les rédacteurs de cette lettre le croyaient aussi.

Et puis nous avons testé Q-Want, le moteur de recherche français « qui respecte votre vie privée ». Nous avons été surpris d’y retrouver la plupart des références que nous cherchons actuellement sur Google. Il est donc possible de ne pas laisser les GAFAM envahir notre vie, et et de vendre un peu moins notre profil. Testez-le, l’essayer c’est l’adopter, en cliquant ici . Il existe aussi Qwant junior pour les enfants

À Perpignan, une cantine anti-gaspi au service des plus démunis

« Manger. Inventer. Accueillir. Mélanger ». Le Miam est une cantine associative, solidaire et écologique, lancée en janvier 2020. Elle sert des déjeuners à prix libre cuisinés avec des produits bio de récupération et compte aujourd’hui un millier d’adhérents qui viennent goûter une cuisine maison et de saison pour un tarif conseillé de sept euros.

Dans cette ville gagnée par le RN, la solidarité institutionnelle est à la baisse alors que le taux de pauvreté est de 30%. Au-delà des repas, la cantine distribue de la chaleur humaine. « On reçoit très souvent des gens isolés, avec des problèmes de cœur, des problèmes professionnels ou psychologiques. Ceux qui viennent sont en rupture de quelque chose et ont du temps libre. Ils repartent souvent réconfortés », explique Camille. Lire la suite

Vive la Sécu ! Pour se joindre à la pétition

Le gouvernement souhaite, avec le projet de loi 2021 de financement de la Sécurité Sociale, effectuer un nouveau tour de vis austéritaire, comme le forfait urgence de 18 euros, et s’appuyer sur la COVID pour des réformes structurelles contraires à l’ambition de solidarité de la Sécurité Sociale. Ce n’est pourtant ni aux salariés ni aux retraités de payer la crise.

Réunis sous l’égide de Convergence Services publics, 40 organisations citoyennes, syndicales et politiques ont lancé une pétition pour que vive la Sécu. Pour signer la pétition c’est ici

La Clef organise une séance de cinéma sauvage dans la rue, pour protester contre son rachat par le groupe SOS

La Clef est le dernier cinéma associatif de Paris, autogéré, à prix-libre, programmant des œuvres rares et inédites, il est pour son malheur situé rue Daubenton, au cœur de l’un des quartiers les plus chers de Paris. Après une bataille juridique et quinze mois d’occupation des lieux, le dernier cinéma associatif de Paris, il est en passe d’être racheté par le mastodonte SOS.

Le 15 janvier, La Clef a organisé une séance de cinéma sauvage dans la rue, accompagnée d’un DJ : Une suite de scènes surréalistes en noir et blanc, accompagnées par des musiciens installés sur le trottoir, avec leur table de mixage : le film, L’Entr’acte de René Clair, est projeté depuis le toit du cinéma, sur la façade d’un immeuble Voir ici l’article

Comprendre et débattre

Comprendre la crise économique que vient

Gilles Raveaud, économiste à l’Institut d’Etudes Européennes fait pour Le Media une analyse lucide et argumentée de l’ampleur de la catastrophe sociale subie par des millions de gens et de la crise économique qui vient.

Il propose, pour prévenir cette crise historique, sans précédent pour tous ceux qui la vivent, une panoplie de solutions qui impliqueraient un changement radical de politique économique. Gilles Raveaud est par ailleurs auteur du livre « Economie, on n’a pas tout essayé ». Voir ici la vidéo très claire et accessible à tous

Comment le gouvernement réduit à néant les propositions de la Convention citoyenne pour le climat

Reporterre s’est procuré le projet de loi tiré des travaux de la Convention citoyenne pour le climat : propositions édulcorées, oublis, remises à plus tard, dérogations, le projet de loi réduit à néant les propositions de la Convention citoyenne pour le climat. L’ensemble maquillé par un discours volontariste et une communication à l’esbroufe, les associations écologistes sont épuisées de l’attitude mensongère du gouvernement. Décryptage par Reporterre

Agenda, livres, réflexions

Wébinaire 28 janvier. Où en est le Rojava ?

La Fondation Danielle Mitterrand, impliquée sur le terrain depuis 2019, vous invite à découvrir la situation actuelle de ce territoire autonome où vivent 4 à 5 millions de personnes. Celui-ci a inventé une alternative systémique basée sur la démocratie locale, la reconnaissance du pluralisme national et linguistique, l’égalité des genres, l’émancipation et l’autonomisation des femmes et des jeunes, l’économie coopérative, et l’écologie. Des centaines de « communes » ont été impulsées dans les quartiers pour l’organisation des habitants. Les femmes développent des structures d’organisation autonomes. Les institutions sont co-présidées en mixité et des quotas de parité de genre et de nationalités sont mis en place. Différentes nationalités – kurdes, arabes, syriaques, ézidis, turkmènes, etc – et religions – islam, christianisme, ézidisme, etc – coexistent pacifiquement malgré les tensions historiques…Evénement Facebook  Le lien vers la plateforme de diffusion sera communiqué dans les jours à venir sur l’événement Facebook et par mail

Les zapatistes en Europe

À partir d’avril 2021, une délégation zapatiste parcourra les cinq continents. Majoritairement féminine, elle vient du Chiapas insurgé (dans le sud du Mexique). Les rebelles décrivent, dans leur Déclaration pour la vie, le but de leur périple : rencontrer celles et ceux qui, partout dans le monde, dans leur variété et leurs différences, luttent contre les exploitations et les persécutions, contre la destruction de la planète, en un mot, contre le capitalisme. Voir ici le texte de leur déclaration

Le ciel est un oeuf, la terre en est le jaune. « Le rond-point de Saint-Avold »

Les éditions Syllepse publient « Le rond-point de Saint-Avold, nous, gilets jaunes, nous 600 premiers jours ».

Fait de bouts de papier, de photos et de souvenirs rassemblés, ce livre a été écrit à une centaine de mains. Le rond-point de Saint-Avold, ville mosellane en Lorraine, en est le véritable héros, en gilet jaune.

C’est le « nous » qui parle dans cet esprit gilet jaune, personne ne se met en avant. Voir ici la présentation

Approches ethnographiques des gilets jaunes

Tout autre style, mais également très intéressant, ce numéro de la revue « Condition humaine, condition politique » de l’Université Paris-Nord, coordonné par les historiens et ethnologues Marc Abélès, Serena Boncompagni et Sophie Wahnich. Un dossier sérieux et important sur les Gilets jaunes, à voir ici

Vous avez dit territoires, intercommunalités, développement local

Ce livre collectif de l’UNADEL est une réflexion de 17 acteurs porteurs d’une longue expérience de l’animation de territoires de projets et la participation citoyenne. Il constitue un outil pour tous ceux qui veulent résister au formatage imposé par les lois territoriales et construire des territoires capables de répondre aux enjeux d’une transformation écologique, sociale et démocratique.

À commander aux éditions « La librairie des territoires », 32 120 Sarrant, 

Claquage de mots -poésie

L’écrivain belge Laurence Vielle lit un poème de Jérémy Tholomé sur la situation politique, Pour récompenser ceux et celles qui lisent cette lettre jusqu’au bout. A voir ici

.

Cette lettre ne dit pas tout : vous en trouverez beaucoup plus sur le site en allant ici

Faites nous part ici de vos questions, commentaires, propositions

Vous pouvez nous contactez sur contact(at)changer2cap.com