Qui sommes-nous ?

12 juin 2020

Le Collectif « Changer de cap » s’est créé en janvier 2019 pour favoriser la convergence entre entre les revendications sociales et écologiques, la défense du service public, la recherche d’une démocratie réelle, qui toutes convergent sur une même nécessité de changer le système. La crise sanitaire et économique qui s’est déclenchée depuis février 2020 renforce cette nécessité.

Il travaille à la mise en réseau des collectifs citoyens locaux et des innombrables actions de solidarité et d’entraide qui se maintiennent après le confinement, fait circuler les réflexions pour construire un monde vivable et solidaire.

130 personnes sont membres, citoyen-ne-s, gilets jaunes, militants écologistes, défenseurs des services publics, militants de partis, et de syndicats ou d’associations, de mouvements citoyens (ATTAC, AITEC, Les Jours Heureux, Convergence des Services publics, Stop Précarité, Collectif des Associations Citoyennes,…). Il repose principalement sur un réseau de 70 correspondants ou contacts participant à 30 collectifs citoyens locaux. Une lettre d’information est diffusée à 13 000 personnes.

Objectifs

Le collectif poursuit 3 objectifs :

 constituer une plate-forme de mise en réseau pour mutualiser les mobilisations et les réflexions, favoriser les convergences entre les mouvements ;

– participer à la révolution écologique et sociale indispensable au sortir de la crise sanitaire et économique et à la convergence des forces militantes, associatives, syndicales et politiques

– favoriser la multiplication des réflexions, des expérimentations et des luttes à travers des équipes d’entraide, des cercles de réflexion, des collectifs citoyens s’appuyant sur la mobilisation de tou te s

Organisation

Le collectif a un caractère informel. Il n’a pas d’équipe permanente ni de locaux. Il a cependant besoin d’un minimum de moyens.

Une association support a été créée en novembre 2019 afin de recueillir les dons pour assurer les frais de fonctionnement. Peut être membre de l’association toute personne physique ou morale qui en fait la demande et souscrit à la charte de principes, après accord de leur candidature. Son bureau est composé de Didier Minot, Patrick Gouge, Laurent Klajnbaum et Colette Spire.

La communication avec les 13 000 contacts et 70 correspondants locaux reposent sur une page Facebook alimentée chaque jour, une lettre d’information envoyée tous les mois et un site www.changerdecap.net

Des réunions régulière du collectif élargi rassemblent environ tous les 2 mois les représentants des mouvements partenaires nationaux, l’équipe d’animation, les participants aux différents chantiers et quelques correspondants locaux, parfois distance.

Le collectif est animé par une équipe d’animation qui se réunit tous les 15 jours à Paris et à distance. Elle est constituée par consensus, sur la base d’une confiance partagée Il s’agit de personnes partageant les objectifs politiques du collectif et disposant d’une disponibilité suffisante pour prendre en charge les tâches d’animation nécessaires.

10 chantiers principaux

1 Entretenir les liens avec les acteurs de terrain membres du réseau et suivre les mobilisations. Chacun contacte régulièrement 3 à 5 personnes pour écouter, connaître l’évolution des mobilisations, répondre aux besoins, etc. rédiger des petites synthèses mises sur le site. Il s’agit de personnes participant à des actions porteuses d’alternatives, des groupes d’entraide, de groupes de gilets jaunes, collectifs citoyens locaux, etc.

Contribuer au débat public sur la reconstruction écologique et sociale, à partir du recueil des propositions réalisé par le Collectif (voir ici). L’objectif est de faire le lien entre les réflexions globales et les actions de terrain, afin de réaliser des dossiers thématiques pour le site,

Approfondir un thème avec quelques personnes disposant d’une connaissance du sujet ou d’une expérience, en travaillant à distance sur différents thèmes (par exemple transition énergétique, monnaies locales, agriculture et alimentation,…). L’objectif est de réaliser des courts documents thématiques permettant de faire le lien entre les propositions pour « Le monde d’après » et les actions de terrain (voir les actions décrites sur ce site)

4 Renforcer les capacités de secrétariat et d’organisation, (retrouver les mails qui en ont changé, aider à gérer les bases de données, répondre aux demandes des personnes qui ont contacté le collectif. Nous recherchons une ou deux personnes disponibles, si possible en région parisienne.

5 Développer des liens avec les mouvements citoyens nationaux ou régionaux les plus proches pour participer aux réflexions et aux mobilisations communes dans une période décisive.

Faire un travail de veille sur la page Facebook avec une petite équipe qui donne un avis sur les orientations et les contenus.

7 Le même travail et à faire sur le site (dont la présentation vient d’être renouvelée)

Organiser la collecte de photos, illustrations et vidéos pour le site et dans les lettres d’information.

Nous souhaiterions aussi produire des petites vidéos sous forme d’interviews sur des questions d’actualité.

Actualiser le site en y intégrant des informations nouvelles sur les actions de terrain, celles des mouvements partenaires, l’évolution de la situation sanitaire, économique, sociale, des exemples d’expériences porteuses d’alternatives et des exemples de démocratie directe dans la durée, en insistant sur leur portée, des éléments de réflexion de méthodes, etc. Une formation à WordPress est assurée par Alexis.

10 Préparer une rencontre à l’automne, à préciser selon l’évolution de la situation. L’objectif serait de se rencontrer physiquement pendant plusieurs jours, pour approfondir les questions qui ressortent des différents chantiers et du débat public, notamment sur le jour d’après

Membres actifs de l’équipe d’animation

Le Collectif « Changer de cap » est animé par un groupe d’animation de 15 membres répartis dans  différentes régions. Il se réunit chaque semaine par Zoom, outil découvert pendant le confinement qui permet la participation active de membres des différentes régions.

Didier Minot, Viroflay (78), Collectif « Changer de cap », président de l’association

Colette Spire, Ivry (94), Collectif « Changer de cap », secrétaire de l’association

Patrick Gouge, Paris et Athènes, gilets jaunes Paris-20e, collectif Roosevelt, trésorier

Laurent Klajnbaum, gilet jaune Montreuil, vice président

Christian Celdran, Chalon-sur-Saône, citoyen

Jean-Claude Boual, Paris, Collectif des associations citoyennes et CELSIG

Alexis Flabbée, Langon (33), étudiant en informatique et notre webmaster

Laurent Kiem, Paris Xe, Bain-douches (solidarité)

Sylvie Marinacci, Bastia, gilets jaunes et AMAP Haute-Corse

Jean-François Martel, Lille, théâtre de l’opprimé

Dominique Orsucci, gilets jaunes Haute-Corse

Frédéric Paschal, Albertville, gilets jaunes, AMD de Savoie

Évelyne Perrin, Champigny (94), Stop précarité

Bruno Vaz, Bergerac (24), Confédération paysanne Dordogne

Anice Lajnef, Londres, réflexion sur la finance

Claude Pourcher, Burnand (71), Gilets jaunes du Magny et GJ enseignement-recherche

Alain Lenud, Buxy (71), Gilets jaunes du Magny  Montceau-les Mines

Pour participer ou nous faire part de votre action, vous pouvez nous envoyer un message sur contact@changer2cap.com  ou prendre contact  ici