Un club d’utilisateurs d’Internet dans un village

Depuis 2007, chaque semaine, une dizaine d’ordinateurs sont branchés sur le même réseau dans la salle municipale de Creyseilles (Ardèche), petit village de 250 habitants. Pendant la première partie de la soirée, des exercices d’apprentissage permettent à chacun de se familiariser avec les subtilités du Web. La soirée se prolonge ensuite avec des débats autour de thèmes d’actualité, souvent liée aux découvertes faites en ligne. Les exercices pratiques visent à démystifier les techniques, apprendre à naviguer et aussi de comparer les produits et les sites. Ce travail d’éducation citoyenne se poursuit avec les adolescents, plus utilisateurs d’Internet que leurs parents mais sans défense par rapport aux sollicitations du marché.

La seconde activité du CUIC a une finalité économique. l’association fait du conseil à l’achat et prête des matériels pour que les membres puissent les essayer avant d’acheter (ordinateur portable, boîtiers CPL,..). On se passe aussi les logiciels libres.

La troisième activité du CUIC (club des utilisateurs d’Internet de Creyseilles, 07) est de représenter les abonnés devant les fournisseurs d’accès. Grâce aux compétences du fondateur (ancien cadre et enseignant dans ce domaine), l’association se bat pour diminuer les coûts, dénoncer et corriger les abus. Depuis la privatisation de France Telecom ce sont des opérateurs privés qui proposent aux mairies de créer des boucles locales dont ils deviennent propriétaires, acquérant ainsi une position de monopole. L’association fonctionne sans aucune subvention. Son budget annuel est de 300 euros.

On trouve sur le site du CUIC une mine d’informations et conseils, liés aux compétences du créateur du club, Jean-Marc, ancien enseignant à l’Ecole supérieure des Télécoms, qui a posé ses valises à Creyseilles lors de sa retraite et les met à disposition de tous.

07000 CREYSSEILLES ; n°108 ; 2009

Des médiateurs pour aider les  « exclus numériques » d’un quartier et lutter contre le harcelement administratif des personnes en difficulté

La Régie de quartier Réussir l’insertion à Bron (69) a mis en place depuis 2003, un réseau de 10 médiateurs afin de tisser du lien social au cœur des quartiers, encourager les dynamiques collectives et citoyennes et assurer un relais entre les administrations, les institutions et les habitants, faisant le constat que plus les personnes sont en difficulté, plus les méandres administratifs sont importants, notamment les chômeurs qui ne peuvent plus s’inscrire depuis que Pôle emploi a obligé à utiliser Internet. Les répondeurs, les « machines qui parlent », sont des freins à la compréhension et des machines à exclure, car les services vocaux ne peuvent pas s’adapter au niveau de connaissances de la personne qui appelle. Voir ici la présentation Voir aussi les autres actions d’accès aux droits sur  http://ribrq.org/

69500 BRON n° 224 2017