Agir pour les libertés

Appel à manifester samedi 12 juin pour défendre les libertés et les droits sociaux

 

Les idées du Rassemblement national n’ont pas contaminé seulement la droite mais un grand pan de la vie politique, même à gauche, comme le montre les derniers événements.

Le 19 mai les syndicats de policiers ont manifesté devant l’Assemblée nationale en présence du ministre de l’intérieur. Le PCF, le PS et Yannick Jadot ont cru bon de se joindre à cette manifestation à la limite de la sédition, au mépris de leur dignité, consacrant l’abandon du sens de leur action et la rupture avec les habitants, les précaires et les mouvements sociaux qui subissent la dérive sécuritaire de l’État.

Quand le dirigeant du PCF déclare à RMC : « La police est le dernier rempart de la cohésion sociale », quand celui du Parti socialiste revendique « un droit de regard de la police sur la justice », on est loin de l’histoire et des idéaux des organisations dont ils se réclament.

Bien loin aussi du présent : les noms d’Adama Traore, Steve, Zineb Redouane, Cedric Chouat résonnent encore en nous, sans parler des Gilets jaunes éborgnés ou mutilés. Amnesty International, l’ONU et la Haut Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe ont déjà interpellé le gouvernement francais sur le rôle de la police. Ces dérives accentuent le danger de remise en cause des institutions républicaines déjà amorcé par les appels des généraux nostalgiques des putschs et les lois liberticides du gouvernement Macron.

C’est dans ce contexte que des organisations syndicales, politiques, associations et autres collectifs lancent un appel pour les libertés et contre les idées d’extrême droite et appellent à manifester le samedi 12 juin pour défendre les libertés et les droits sociaux. Le Collectif Changer de cap se joint modestement à ce rassemblement pour défendre les libertés et les droits sociaux.

Voir ici le texte de l’appel et la liste des premiers signataires.