Economie circulaire, recyclage, récupération

Troc ton truc : recycler des objets en Val de Drôme

Un container est acheté en 2014 pour 5.000 euros par la Communauté de Communes du Val de Drôme (CCVD ) , sur ses fonds propres. Cette dernière aménage l’intérieur avec quelques étagères et le peint de façon à le rendre bien visible et identifié. Placé à l’entrée de la déchetterie de Loriol, ce container Troc Ton Truc est pris en charge par des volontaires en service civique qui y tiennent des permanences en binômes en informant les habitants sur la démarche : déposer et/ou reprendre gratuitement des objets en bon état.

En 2020, malgré la crise sanitaire, une tonne d’objets a été déposée et 900 kg repris. « C’est ça de moins qui part à l’enfouissement ou à l’incinération »  se félicite Gabriel Desbons. Chaque semaine, les volontaires se retrouvent pour répartir différentes actions : Caverne de l’entraide, animations dans les écoles autour d’un jeu de société sur la transition énergétique, sensibilisation des cantines scolaires au gaspillage alimentaire… « Toutes ces actions montrent que l’on peut agir localement, avec des répercussions sur les vies des territoires ». 4 garçons et 3 filles de 17 à 21 ans composent l’équipe des volontaires en service civique, recrutée de septembre à avril, sur la base de 28 heures hebdomadaires. La collectivité participe à la rémunération, à hauteur de 137 euros sur les 580 euros que reçoit chaque jeune de la part de l’État.

voir le site

26270 ; Loriol ; N°409 ; 2021

A Stains, un important atelier de réparation vélo et une Vélo école, activité écologique et fédératrice pour le quartier

Un important atelier vélo a été créée par la Régie de Quartier de Stains (93). Il est ouvert au public les mercredis et samedis. Son activité se développe selon trois axes : la récupération et la revente de vélos à prix modique, la formation des utilisateurs à l’entretien. Il est ouvert aux habitants les mercredis et samedis

La Régie réalise autour du vélo un véritable travail d’éducation populaire, avec notamment la sensibilisation des enfants pour qu’adolescents ils n’abandonnent pas définitivement le vélo

Un important atelier vélo a été créée par la Régie de Quartier de Stains (93). Il est ouvert au public les mercredis et samedis. Son activité se développe selon trois axes : la récupération et la revente de vélos à prix modique, la formation des utilisateurs à l’entretien. Il est ouvert aux habitants les mercredis et samedis

La Régie réalise autour du vélo un véritable travail d’éducation populaire, avec notamment la sensibilisation des enfants pour qu’adolescents ils n’abandonnent pas définitivement le vélo

La Régie a également créé une Vélo école en direction notamment des femmes immigrées. Celles-ci n’ont généralement n’ont pas appris à faire du vélo.

Par ailleurs, l’atelier de réparation joue aussi un rôle de repair café. Il s’est ouvert aussi à la réfection des jouets, d’appareils ménagers, ordinateur, machine à coudre, radio, grille-pain, à la couture.

Ces ateliers sont le support d’actions pédagogiques autour des questions de développement durable en milieu urbain, d’actions de sensibilisation à la pratique du vélo, et d’accès à la mobilité, mais ce sont aussi des temps de rencontre et de convivialité dans un quartier en plein renouvellement.

Côté budget, l’activité repose plusieurs catégories d’aides publiques sur les aides aux postes des salariés en insertion (60%), la distribution du journal municipal assurée à vélo (25%) grâce à un marché public, une subvention de Plaine Commune et un soutien du Contrat de Ville. Comme les moyens ne sont pas suffisants pour une activité uniquement centrée sur le vélo, pour le vélo, la Régie doit donc trouver des financements alternatifs, couplés à l’insertion.

Voir le site

93240 STAINS, N°215 ; 2017

LA RECYCLERIE LES FÉES CONTRAIRES à Grasse

 

un projet environnemental, solidaire et économique  

La Régie de quartier Soli-Cités s’est engagée depuis plusieurs années dans le champ du développement durable. Elle a inauguré en 2015 la recyclerie « Les Fées contraires », après 4 ans de préparation et de montage, pour identifier les besoins des partenaires, former les élus de la mairie et de la communauté d’agglomération.

L’objectif de cette recyclerie, qui vend à la fois des meubles retravaillés et en état et des objets de décoration, est de réduire le volume des déchets traités en déchetterie, de favoriser le réemploi et la réutilisation de certains matériaux afin de leur donner une deuxième vie, et de faire évoluer les modes de consommation. Elle se déploie en 4 dimensions :

  • environnementale

.Impact sur la réduction des déchets par le réemploi et la valorisation et lutte contre le gaspillage.

  • sociale

.Insertion sociale dans une logique d’Empowerment (croyance à la possibilité d’évolution des personnes, exemplarité, marcher dans les pas de l’autre);

.Démarche de partage, chacun à sa mesure peut contribuer et adopter la démarche de lutte contre le gaspillage.

.Dimension économique : 

Insertion professionnelle et création d’emplois : Embauche de personnes initialement en difficulté d’insertion en contrats destinés à devenir pérennes en fonction de l’actualité de la structure et du projet personnel de la personne.

.Travail en lien et complémentarité avec les activités des territoires environnants.

.Permettre à tous d’accéder à des produits de qualité peu onéreux.

.Lutte contre le gaspillage.

.Indépendance et autonomie financière (à terme) : privilégier l’autofinancement.

  • transversale

.Faciliter la démarche citoyenne de chacun, en proposant des actions claires, faciles et ludiques qui favorisent la participation de tous

Un projet pilote et exemplaire qui interagit dans le domaine du développement durable et de l’insertion socio professionnelle.

Depuis sa création, la régie de quartier a ouvert une seconde boutique, et réussi l’expérience d’une boutique éphémère dans une grande surface.

N°279 – 06130 – 2020

Lien vers le site Facebook :

———————————————————————