Accès aux droits

Des cours gratuits de droit du travail, des conseils contre le harcèlement

Le réseau Stop Précarité, né en 2001, est un réseau d’information, de lutte et de soutien aux luttes, qui s’est donné pour objectifs de dénoncer la précarité de l’emploi. Il est ouvert à tous, sans appartenance politique ou syndicale privilégiée. Il collabore sans exclusive avec les syndicats en lutte pour préserver et améliorer le droit du travail, les conditions de travail et les salaires, avec les associations qui défendent le droit à un emploi et un revenu décents. Des cours mensuels – gratuits et ouverts à tous – de droit du travail sont donnés par le réseau  à Paris et à Bordeaux par des syndicalistes et juristes du travail bénévoles, sur un programme thématique de deux ans. Depuis la rentrée 2014, un bulletin « Actualités des luttes des précaires » recense les atteintes à nos droits, , grèves, manifestations en Ile de France, les luttes menées notamment par les postiers, les personnels hospitaliers en grande souffrance faute d’effectifs suffisants, les AVS, vacataires et précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche, les journalistes de RadioFrance et I-Télé, les salarié-e-s du commerce, du nettoyage, du gardiennage, les sans papiers, etc…       voir l’article 

Le réseau Stop Précarité donne également des appuis, des conseils juridiques et des informations pour lutter contre le harcèlement au travail.

Voir  le site des cours

94500 ; n°165 ; 2017   —    75010 – 2020

Solidarité Paysans : aider les paysans en difficulté et combattre pour l’évolution du droit

Au niveau national Solidarité Paysans regroupe plusieurs dizaines d’associations départementales similaires qui accompagnent localement les agriculteurs en difficulté, dont le nombre s’est multiplié depuis la fin des années 70. Les associations agissent pour l’accès aux droits sociaux, pas toujours assurées faute d’information, négocier les dettes protéger le patrimoine personnel et. L’accompagnement devant les tribunaux permet le plus souvent d’éviter la liquidation et d’aboutir à un redressement. L’association est à l’origine de l’extension aux agriculteurs de la loi instaurant les procédures judiciaires (redressement et liquidation) en décembre 1988. Solidarité Paysans, à partir de son expertise de terrain a pu faire adopter à plusieurs reprises des amendements à la loi. Pour trouver une association Solidarité paysans près de chez vous voir ici

Par exemple, l’association Solidarité Paysans 72, créée en 1989, accompagne  des familles dont 40 nouvelles par an. Son but est de défendre les familles, aider les agriculteurs à faire valoir leurs droits en justice, préserver l’emploi. Cet accompagnement se réalise toujours en binôme (salarié + un bénévole agriculteur ou retraité agricole). L’association intervient auprès de chaque famille qui fait la demande. Elle s’engage à accompagner les personnes en envisageant la globalité de la situation (professionnelle et privée). La nouvelle équipe est formée à l’écoute. La relation est basée sur la confiance, la discrétion absolue et le respect des souhaits de chacun sur son exploitation. Voir le site 

Voir le site  du film Rhône-Alpes Terre d’entraide

72000 LE MANS ; n°164 ;2020

Permis de louer  : Contre l’habitat indigne

Sur les territoires où le marché du logement locatif privé est très tendu, des propriétaires bailleurs peu scrupuleux louent sans difficulté des logements insalubres. L’établissement public territorial (EPT) Plaine commune a renforcé son dispositif de lutte en instaurant un permis de louer. Cinq villes de son territoire se sont emparées de ce nouvel outil.

Les bailleurs qui souhaitent louer un logement dans le périmètre concerné par l’APML doivent en faire la demande auprès des services de la ville (formulaire Cerfa ) .

Le permis de louer a été instauré par la loi ALUR et confirmée par la loi ELAN. Il est appliqué par de nombreuses municipalités de gauche, mais aussi parfois d’extrême droite (Béziers).

voir le site

93200 – N°285 – 2020

Chom’actif 63, entraide, défense des droits des chômeurs et des précaires

CHOM’ACTIF est un lieu d’entraide, de convivialité, d’accompagnement et de défense des droits des chômeurs et des précaires. Il s’inscrit donc résolument dans la revendication pour les plus démunis afin de faire reconnaître leurs droits : droit au travail et à un revenu décent pour les privés d’emploi.

L’association mène de nombreuses actions, réalisées pour et par les chômeurs et précaires : restaurant associatif (arrêté  pour le moment à cause du COVID), événements et activités culturelles, Solidair’net, atelier informatique pour savoir se servir de l’outil Internet, réaliser un mail ou un CV, banque alimentaire qui repose sur les produits locaux, etc., accompagnement pour l’insertion sociale et professionnelle.

Ces activités sont regroupées dans une maison des chômeurs. A travers toutes ces actions, Chom’actif est acteur d’une économie solidaire.

Voir le site

63000 CLERMONT-FERRAND ; N°346 ; 2020