Solidarité avec un pays

APICED L’accompagnement de projets de développement des associations de migrants dans leurs localités d’origine

L’association a entrepris dès 2009 une réflexion avec les participant-e-s sur les notions de développement/sous-développement, avec l’anthropologue Emmanuel TERRAY, portant notamment sur les conditions qui ont historiquement prévalu au « développement » et les facteurs du « sous-développement », avant d’envisager quelles pouvaient être les voies de sortie du « sous-développement » et le rôle des migrants dans cette perspective…

La réflexion s’est ensuite poursuivie à l’occasion de conférences/projections-débats thématiques sur de multiples thèmes : l’accès à l’eau dans les pays en développement, la souveraineté alimentaire et l’agroécologie, les dangers des OGM, l’agroécologie dans les pays d’Afrique subsaharienne, la condition des femmes dans le monde, la crise de la dette, l’islamisme radical dans le nord du Mali, réchauffement climatique dans les pays du Sud, etc.

 

Parallèlement, Apiced s’est engagée dans l’accompagnement de l’association Bantindjouba, qui regroupe les migrants franciliens originaires d’une quinzaine de villages de la commune rurale de Oualia au Mali (cercle de Bafoulabé, région de Kayes), association dont le président est par ailleurs administrateur d’APICED. L’accompagnement proposé porte sur plusieurs volets :

accompagnement de jardins collectifs maraîchers agroécologiques sur deux villages de la commune pour faire face à la sous-nutrition qui sévit dans la commune,

– accompagnement global de l’association Bantindjouba pour qu’elle devienne réellement une association porteuse de projets, en sortant de la posture de bailleur de fonds, et s’initie aux rudiments de la vie associative en France

Une recherche-action sur la nature des difficultés rencontrées et les réponses m possibles est menée avec le Centre d’économie sociale du CNAM et les membres de Bantindjouba.

Voir ici l’ensemble de l’action d’APICED

Voir le site

75011 PARIS, N°12, 2020à

TouSCAN un tourisme solidaire au Nicaragua

Cette association a pour objectifs de :

  • mettre en place des actions de solidarité et de coopération nationales et internationales par la réalisation de projets fondés sur l’échange et le parrainage
  • mener des actions de sensibilisation, d’information et de formation à la citoyenneté en direction de tout public
  • favoriser le conseil et soutenir l’émergence de projets locaux à l’initiative de jeunes
  • faire découvrir le patrimoine naturel et culturel du Nicaragua : conférences, diaporamas, expositions, artisanat, voyages solidaires… 

L’association accompagne des voyageurs dans leur découverte du patrimoine naturel et culturel du Nicaragua, met en place des actions de coopération, favorise l’implication des jeunes dans ses projets de solidarité, propose des formations sur le tourisme responsable et l’économie sociale et solidaire. 

TouSCAN a pour partenaires le réseau des femmes pour la santé (CAIEM-Sol) . s’occupant de la protection maternelle et infantile, de l’éducation et de la santé. Par exemple, TouSCAN s’est rendu dans une école avec les responsables de CAIEM-Sol  a rencontré les enseignants, les parents d’élèves, le comité du quartier a déterminé avec eux les aménagements à faire .

Voir le site    charte éthique

n° 171 – 59150 – 2020

Lorraine Niombato : le tourisme solidaire au Sénégal

Elle a été créée  pour promouvoir les valeurs du tourisme solidaire et pour soutenir  l’activité du campement d’accueil touristique « Fadidi Niombato » dans la zone du Delta du Saloum .

 Malgré le rôle croissant de l’activité touristique, les retombées au niveau local sont jugées faibles car le tourisme est  souvent réservé aux investisseurs étrangers et reste cantonné aux hôtels uniformes de fronts de mer.La possibilité pour les populations de s’impliquer dans la  gestion de sites touristiques est limitée par le manque de compétences, les blocages culturels (crainte des effets pervers du tourisme) … Pour la promotion d’un nouveau type de tourisme qui favorise le développement économique et social de la zone d’implantation ;

 l’association s’est fixée les objectifs suivants :

1) Etre partenaire privilégié du projet d’accueil touristique Fadidi Niombato :

– en développant une information en direction des touristes acceptant les valeurs du tourisme solidaire
– en favorisant la participation des personnes intéressées à la réalisation  solidaire du projet.

2) Valoriser la charte du tourisme équitable et veiller à la mise en pratique de ces valeurs dans le campement.

3) Sensibiliser aux différents modes de vie d’un continent à l’autre et valoriser l’expérience de la rencontre dans les choix de vie du Nord

4) Promouvoir l’organisation de séjours socio-éducatifs 

5) Contribuer au financement de projets sur place.

Voir le site

54570 – 2020

Association France Palestine Solidarité  AFPS

Cette association nationale est organisée en une centaine de groupes locaux ; elle a une activité particulièrement remarquable en Moselle.

Sa vocation est le soutien au peuple palestinien notamment ses droits nationaux. Elle agit pour une paix juste et durable fondée sur le droit international ; parmi ses militants des citoyens israéliens opposés à l’occupation et à la colonisation.

voir le site

2020

UBUNTU , de Niort au Rwanda

Le Rwanda est un pays qui fait d’énormes efforts mais qui reste dans la fragilité du génocide. UBUNTU, veut dire l’essence  de l’humain: « Je suis ce que je suis parce que vous êtes ce que vous êtes». Ou « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ». UBUNTU est notre appel afin d’améliorer la situation dans laquelle se trouvent les habitants de Bwira. Bwira est une montagne, correspondant à un secteur administratif de 23.000 habitants, à 1.600 m d’altitude,  Les gens de Bwira vivent essentiellement de leur travail de la terre, l’agriculture d’autosubsistance. 

Notre association axe son action sur l’éducation.  Notre partenaire local : l’association ABIHUJE : Nous avons réuni un groupe de femmes que nous avons formées, soutenues et accompagnées jusqu’à leur organisation en coopérative : la coopérative ABIHUJE qui  a développé des actions répondant aux besoins et s’appuyant sur les ressources des familles et du territoire. Depuis 2011, elle est reconnue par le Ministère de l’emploi en tant que créatrice d’emploi, se definissant ainsi comme un acteur à part entière dans le domaine du développement.

L’association n’a pas pu rassembler tous les habitants de Bwira au sein de la coopérative. Cela eut été une utopie. L’association UBUNTU reste toutefois ouverte pour agir en faveur de tous les habitants de Bwira. Par exemple, le programme de parrainage est né de la demande par l’école de Gitarama, située près du Centre Ubuntu, de correspondre avec une école française et de recevoir un soutien pour les enfants orphelins.

Fin 2019, dans les locaux de l’INSPE – Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation – de Niort, l’association Ubuntu signait une convention de partenariat avec Solidarité Laïque. Cette convention de partenariat a été signée dans le cadre de l’appel à projets « PEPA  :  Pas d’Éducation, pas d’avenir » lancé par la Ligue de l’Enseignement et coordonné par Solidarité Laïque sur le plan national.

Voir le site                Programme PEPA

79000 – 2020 

 Fandene espoir : de Poitiers au  Sénégal

Fandène espoir est une association poitevine qui a pour objectif majeur de favoriser la scolarisation des enfants en milieu rural sénégalais en particulier dans le village de Fandène .

Des actions sont menées aussi pour l’accès à l’eau potable ( construction de forages ).  

  A Poitiers : Sensibilisation et information auprès du grand public à travers des manifestations et auprès des lycées (voyage d’échange avec les élèves du lycée Isaac de l’Etoile, voyage d’échange avec des collégiens d’Henri IV…).

Domaine de l’éducation :
Mise en place d’une bibliothèque (réhabilitation et acheminement de 3000 ouvrages) et Création d’une salle informatique dans le collège  ; Installation de panneaux solaires dans une école primaire et dans un collège.
Domaine de l’agriculture

Plantation d’arbres fruitiers. Mise en place d’un groupement de femmes pour des jardins familiaux. Création d’un puits pour l’irrigation de la plantation.

Domaine de l’environnement

Fabrication de 90 poêles à économie de bois par les chaudronniers du village. Formation des chaudronniers par des étudiants de l’ENSMA (école d’ingénieurs de Poitiers ) pendant trois ans.

 Voir le site

86000 – 2020