Agriculture paysanne et reconstruction écologique

TREMARGAT : laboratoire de projets alternatifs

Trémargat, dans les Côtes d’Armor, est  un laboratoire à ciel ouvert de projets alternatifs. Ses habitants soutiennent l’installation de paysans, s’approvisionnent dans une épicerie de produits bio et locaux, se retrouvent au café associatif, délibèrent au sein d’un conseil municipal qui applique des principes de démocratie participative.

« On fait plein de métiers à la fois: éleveurs, paysans parce qu’on travaille la terre, fromagers, commerçants. Je fais aussi partie de l’épicerie associative« , énumère l’ancienne restauratrice francilienne, arrivée il y a 12 ans. Dans cette commune moins peuplée qu’une rame de métro, on  compte  16 associations et 33 entreprises d’agriculteurs, potier, ébéniste, fleuriste, infirmiers, coutelier…

La formule fonctionne : le village qui se mourait il y a 30 ans  est en pleine renaissance. A la mairie, il n’y a pas de chef charismatique. Le maire ne fait qu’un seul mandat. Trémargat ne prétend pas être un modèle.  Si un film l’a mis en scène, c’est parce que les habitants ont « forcé leur nature » et considéré de leur devoir de témoigner de leur expérience . Ce film « Les pionniers de Tremargat » a été montré sur france 3 et France 2 en 2018.    

 voir l’article  ( Bastamag )

22 Tremargat – n° 172 – 2020

L’atelier paysan, une coopérative d’autoconstruction pour reconquérir son autonomie

Alors que le système agro-industrielles a éjecté les paysans de la conception des machines agricoles, l’Atelier paysan, à Renage (Isère) milite pour l’y ré-réintégrer. Depuis la fin des années 2000, des formations permettent à chacun de s’approprier le savoir-faire pour construire soi-même son matériel agricole. Chacun repart avec les outils qu’il ou elle a fabriqué. Personne ne dépose de brevets, plus de 80 tutoriels ont été créés comme des Communs. L’enjeu, c’est l’autonomie, la simplicité et l’adaptation aux besoins de chacun.. L’atelier paysan est une SCIC dans laquelle la gouvernance est partagée entre salariés et paysans. Pour en savoir plus et prendre contact c’est ici