Entraide et fraternité au quotidien

Depuis le début du confinement , un immense élan de solidarité dans l’épreuve s’est développé avec toutes les catégories de la population. L’engagement populaire contraste avec l’irresponsabilité persistante de nos dirigeants. Si les masques ont été enfin  au rendez-vous , c’est notamment par l’engagement bénévole de milliers d’atelier familiaux ou militants, et non par la réquisition des grandes entreprises textiles. Si les plus démunis sont accompagnés et secourus, c’est grâce aux solidarités citoyennes sur les territoires, alors que le dispositif national comporte une multitude de trous. À cet égard, il faut souligner l’engagement de beaucoup de maires et d’équipes municipales, qui ont organisé les secours avec efficacité, malgré des règles administratives qui changeaient tous les 3 jours.

Starting Block : Avec de jeunes handicapés et des enfants en difficulté scolaire

C’est une association d’éducation populaire en milieu scolaire animée par des étudiants bénévoles. En collaboration avec d’autres associations d’action sociale, elle organise des partenariats et échanges entre établissements d’enfants handicapés et d’élèves en difficulté. Elle organise également des journées de sensibilisation aux thématiques de l’action sociale et environnementale (la semaine Handivalides chaque année en janvier). En propre, elle mène des activités de formation en milieu scolaire, en particulier des ateliers de formation des délégués élèves, des clubs proposant de décrypter les images audiovisuelles, de monter des actions de solidarité internationale et de proximité. 

Starting block est coeur de réseau pour les associations de jeunes qui s’intéressent à l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité.Ainsi le réseau SENS – sensibiliser ensemble -.

Voir le site

N°126 – 75020 – Paris

Paris : les ultras du PSG multiplient les actions de solidarité

En Ile de France, les Ultras du PSG muliplient les actions de  solidarité : pas moins de  11 livraisons à partir de collectes alimentaires, lpour le seul 28 avril, à des équipes hospitalières ou des EHPAD. Les Ultras s’organisent aussi pour faire les courses des plus fragiles dans leur quartier, fabriquent et livrent des surblouses aux soignants, aux pompiers, aux SDF « Merci et félicitations à vous les Ultras pour tous vos gestes généreux et importants en ces moments compliqués et douloureux qui nous apportent réconfort et soutien au coeur de la tempête » Voir ici la page facebook

Montreuil : soutien et secours alimentaire aux sans-papiers du foyer de Bara

Les sans-papiers entassés dans le foyer des Bara, squat à Montreuil, sont démunis face au Covid-19. La distanciation sociale et les gestes barrière sont impossibles à mettre en œuvre. Le collectif des Baras a mis en place une collecte de dons, des actions de pression sur la mairie et la préfecture à travers une cagnotte en ligne, une pétition. Samedi, une action de solidarité alimentaire a été organisée. L’espace public a été investi par ceux qui exigent « papiers et logement », avec une prise de parole publique et une manifestation sous le regard des forces de l’ordre. De nombreux soutiens sur Montreuil relaient ces revendications (voir ici)

Tarentaize (St Etienne) : une vie commune intense de relations et d’entraide

Dans le quartier de Beaubrun/Tarentaize, à Saint-Etienne, la solidarité entre tous permet de trouver ce qu’il y a de positif dans les situations difficiles. Des messages quotidiens s’échangent via les réseaux sociaux, des projets se dessinent. Le « Café des femmes » a eu lieu sous forme de conférence téléphonique pour prendre des nouvelles, nous réconforter, nous redonner du souffle. En famille, on se parle. Les jeunes inventent d’autres moyens de communication pour ne pas se retrouver totalement isolés, organisent toutes les formes possibles d’entraide au quotidien pour des personnes les plus fragiles, les « anciens », les personnes handicapées…(les courses, les médicaments à renouveler, les colis reçus à la poste…). Tout cela nous aide à espérer pouvoir construire une vie qui respecte le vivant et de la dignité de tous. Voir ici le témoignage de Terrain d’Entente

Ateliers de production de masques et de blouses

 

D’innombrables ateliers de production de masquesse sont développés à partir d’initiatives solidaires. Elles sont maintenant encouragées par l’État. On trouvera de nombreux exemples sur le site de COVID-entraide. A la Parole Errante, un atelier régulier est organisé dans la grande salle, avec quatre machines à coudre. Un protocole sanitaire rigoureux est mis en place pour assurer des conditions optimales de sécu (distance, port de masque, désinfectant). L’atelier pourra se faire dans la cour si le temps le permet. « Il est essentiel, au-delà des nécessités sanitaires évidentes de nous protéger par nous-mêmes,de montrer que ces initiatives d’auto-organisation viennent palier l’incurie absolument scandaleuse de l’Etat » A Meudon, une initiative citoyenne « Over the blues » s’est organisé à l’initiative de 2 habitantes pour fabriquer des blouses, des masques pour un EHPAD, etc. 

Les « grands frères et soeurs » de la cité des Indes offrent des repas aux soignants

Les « grands frères et soeurs » de la cité des Indes, à Sartrouville (Yvelines), ont décidé d’être solidaires. Ils offrent des paniers-repas aux soignants d’Argenteuil en assurant la livraison de pizzas, hamburgers, sushis, kebabs, , boissons. Ils prennent aussi en charge le nettoyage des halls d’immeuble pour soutenir les femmes de ménage et éviter la propagation du virus. Ils demandent sur les réseaux sociaux aux autres cités de faire comme eux Voir ici la page facebook  

Le réseau de solidarité COVID-Entraide 

Le réseau COVID-Entraide qui s’est créée début mars regroupe aujourd’hui 800 initiatives en France. (Voir isici). Il se poursuit après le déconfinement. Pour tous ceux qui agissent et/ou cherchent comment agir dans la période, le réseau foisonne d’idées pour participer à l’immense élan de solidarité qui soulève la population. Pour trouver le groupe le plus proche de chez vous (Voir Ici La Carte)