Pédagogie sociale du vivre ensemble

Intermèdes : une pédagogie sociale interculturelle en milieu ouvert

L’association Intermèdes Robinson, créée en 2005, invente en permanence de nouvelles modalités d’animation, d’éducation, de vie sociale et collective, en dehors des institutions et structures traditionnelles, afin de promouvoir des expériences de vie sociale, éducative et communautaire réellement accessibles à tous. Un constat est à l’origine de ce projet :  »les enfants et les familles précaires sont de plus en plus exclus des structures et espaces collectifs qui avaient été mis en place pour eux ». Ses actions sont inconditionnelles, gratuites, intergénérationnelles, interculturelles, coopératives, avec une permanence dans le temps.

Des actions très diversifiées sont inventées à partir de l’écoute, des attentes et des propositions des personnes rencontrées : soutien éducatif et scolaire aux enfants déscolarisés et précarisés, actions éducatives et d’éveil auprès de familles vivant en hôtel social. Des productions maraîchères sur des terrains délaissés deviennent des espaces conviviaux et d’éducation à l’environnement, cuisine de rue, ateliers culinaires s’adressant aux familles en précarité alimentaire, groupes de parole etc.

L’association a démarré son action à Longjumeau selon en milieu ouvert, dans les espaces extérieurs pour les enfants et les parents (pelouses des immeubles, terrains vagues…). Progressivement, elle a développé ses activités à des espaces publics des quartiers, bidonvilles, hôtels sociaux, jardins communautaires, et aux villes mitoyennes de Massy et Chilly, ainsi qu’à différents bidonvilles du nord de l’Essonne qu’elle a suivis au fil des expulsions. Voir ici le site 

91160 Longjumeau, 2017

Comment Terrain d’entente (42) construit des initiatives porteuses d’émancipation avec les plus méprisés

Terrain d’entente pratique la même pédagogie sociale qu’Intermèdes dans le quartier de Beaubrun/Tarentaize à Saint Etienne. Elle est présente sur le terrain tout au long de l’année auprès des familles ignorées et méprisées par la société. Face à ce que le système produit de plus violent : le déni d’une frange entière de sa population, un petit collectif bien vivant construit concrètement, avec la participation des adultes et des enfants, des initiatives porteuses d’émancipation. Des initiatives qui paraissent insignifiantes permettent de s’engager en semblant dans une relation non-violente, centrée sur le respect de chacun et de tous, où l’être humain retrouve la place qui est la sienne. Voir ici le site

42000 Saint-Etienne,  2017

Espaces : pour l’insertion dans les métiers de l’environnement 

Espaces est une association d’insertion par les métiers de l’environnement : elle propose des emplois d’insertion à des personnes en difficulté et applique une gestion différenciée des espaces naturels urbains dans l’Ouest parisien. 

 Insérer par l’écologie urbaine, tel est l’objectif d’Espaces depuis sa création. Un défi de taille : développer un projet innovant de gestion douce d’espaces urbains en mutation en aidant des personnes en difficulté à s’insérer socialement et professionnellement.

 Installée à Chaville, dans les Hauts-de-Seine, l’association est née en 1994 . Son premier chantier d’insertion avait pour mission l’entretien des berges de Seine d’Issy-les-Moulineaux, Meudon et Sèvres, afin de réhabiliter les bords de Seine, transformés en friches industrielles délaissées et de redonner un emploi aux anciens ouvriers et aux sans-abris vivant sur les berges. Depuis ce premier chantier, de nombreux autres ont vu le jour, pour l’aménagement et l’entretien écologiques de sites urbains très variés (talus, bois, jardins, parcs…) et l’association poursuit sans relâche sa mission d’accompagnement de personnes en difficulté .

Voir le site

92370 – Chaville – 2020