SEL, échanges réciproques

Créer un réseau d’échanges réciproques de savoirs

Un réseau d’échanges de savoirs repose sur la conviction que chacun a quelque chose à apprendre des autres, et que chacun peut apprendre des choses à d’autres. Sur ces principes se développement des échanges de dons gratuits, réciproques et conviviaux (sans comptabilité ni monnaie virtuelle) au sein de groupes de 20 à 100 personnes. Plusieurs centaines de groupes sont rassembles dans FORESCO, qui propose des méthodes, des échanges d’expériences et réflexions. Les échanges au sein d’un réseau montrent que la gratuité et le désintéressement sont des valeurs fortes de notre société, quoi qu’on dise. Le besoin de lien fraternel et de convivialité est aussi fort que le besoin d’apprendre ou de transmettre.

Voir le site  https://www.rers-asso.org/ 91000  EVRY

Pour connaître un réseau d’échanges près de chez vous c’est ici 

 

La Coopérative des savoirs du Nivernais Morvan (58)

C’est une université populaire qui organise un réseau d’échanges réciproques de savoirs, des moments collectifs autour d’un film, d’un enduro de tricot, un printemps des poètes, un atelier d’harmonie, des ateliers hygiène informatique, une découverte des instruments de musique, etc.

Chacun est invité à proposer au moins une offre et une demande de savoirs.

Pendant le confinement, elle a mis en place une coopérative de crise pour poursuivre sa mission d’Education populaire et entretenir le lien avec tous celles et ceux qui ont envie de discuter, d’échanger des informations, de faire part de leurs questions ou de leurs ressentis face à cette situation inédite. Il s’agit de prendre du recul et de mieux comprendre le monde qui nous entoure. Une galerie « Une photo par jour en temps de crise » où chacun échange des photos qu’il a prises

Pour en savoir plus voir ici

Faire SEL, un système d’échanges local, lieu d’échanges et de convivialité (exemple de Villeneuve-d’Ascq parmi bcp d’autres)

L’ARBRE » le S.E.L. de Villeneuve d’Ascq, constitue depuis 20 ans un lieu d’échanges et de convivialité. Un groupe de personnes échangent des biens, des savoirs et/ou services (hébergement ponctuels, covoiturage), sans argent, mais avec une monnaie virtuelle. Lieu de convivialité, le SEL est aussi une école de la démocratie participative, et de consommation responsable et d’éducation populaire. C’est une alternative à la consommation à tout va (prêt, recyclage, réparation), à l’isolement (lieu de convivialité et d’échanges), une réflexion sur nos compétences qui ont toutes de la valeur dans un SEL, une incitation à la prise de responsabilités (les SEL sont autogérés, les tâches sont réparties), une valorisation du bénévolat et de l’échange (je donne, je reçois) et enfin une réflexion sur l’argent (création de monnaie au moment de l’échange.

Un cadre est nécessaire pour empêcher les abus, réguler les conflits et de prendre des décisions collectives. Des permanences hebdomadaires, chaque samedi, se tiennent au centre social du centre-ville de Villeneuve-d’Ascq. Elles sont ouvertes à toute personne qui souhaite avoir des renseignements ou participer à des échanges. L’association est également en lien avec de multiples « bonnes adresses » qui favorisent la participation de ses membres à de multiples actions porteuses d’alternatives.

Voir ici l’exemple de Villeneuve d’Asq 

2017